Actualités

GARD RHODANIEN Réouverture de la ligne de TER : les communistes dénoncent « l’immobilisme » de l’Agglo

Les gares de Bagnols, de Pont-Saint-Esprit et de Remoulins vont subir des travaux pour pouvoir faire descendre et monter les usagers des trains voyageurs, prévus pour une mise en service en décembre 2021. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Les gares de Bagnols, de Pont-Saint-Esprit et de Remoulins vont subir des travaux pour pouvoir faire descendre et monter les usagers des trains voyageurs, prévus pour une mise en service en décembre 2021. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Suite du feuilleton sur la réouverture de la ligne de TER rive droite du Rhône et de son corollaire le pôle d’échanges multimodal de Bagnols, dont on sait désormais que la première arrivera avant la mise en service du second.

On le sait depuis le comité de pilotage qui s’est tenu cette semaine pour préparer la réouverture de la ligne à décembre 2021, une date que la Région a arrachée à la SNCF, qui comptait rouvrir la ligne plus tard. Seulement voilà, cette avance ne permettra pas de faire coïncider la réouverture et la mise en service des PEM (Pôle d'échanges multimodal) de Bagnols et de Pont-Saint-Esprit, qui interviendra postérieurement.

Bref, pour les communistes du Gard rhodanien, qui suivent ces dossiers de très près, « le dernier comité de pilotage, comme nous le redoutions a confirmé que les élus locaux n’ont pas préparé suffisamment les choses pour une création des PEM à la même date. » Et les communistes de rappeler qu’ils ont déjà « tiré la sonnette d’alarme sur l’absence de travail sérieux du conseil municipal de Bagnols sur Cèze et des élus de l’agglomération du Gard Rhodanien sur ce sujet et malheureusement sur bien d’autres dossiers. »

« Que de retard pris, que d’immobilisme ! », lancent-ils, tout en rappelant que le dossier de la réouverture de la ligne TER est ancien et laissait « le temps de préparer les choses normalement. » Et s’ils tapent sur le président de l’Agglo, Jean-Christian Rey, les communistes affirment que c’est loin « des bisbilles et des querelles politico-politiciennes. »

Un appel aux citoyens

Quant à l’intervention de Christian Roux (Parti radical de Gauche) il y a quelques jours, qui demandait en substance de laisser un peu de temps au président de l’Agglo, le Parti communiste français estime que « on se moque du monde. On touche maintenant du doigt la réalité de l’immobilisme du Gard rhodanien et sans doute de ses difficultés financières qui pourraient partiellement expliquer ces mauvaises décisions. »

À un peu plus d’un an de la réouverture du train de voyageurs, le PCF local estime que « la léthargie n’a que trop duré. Que certains aient des états d’âmes n’est pas notre problème. Citoyens, retroussons-nous les manches pour imposer aux élus un projet construit et réfléchi qu’ils n’ont pas su ou voulu faire. »

Th.A

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité