Faits Divers

NÎMES Cinq ans de prison réclamés contre une nounou pour des violences sur un bébé

Dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. (Photo d'illustration : Tony Duret / Objectif Gard)

Le parquet de Nîmes par la voix de son vice-procureur, Arnaud Massip, a réclamé cinq ans de prison dont deux années ferme à l'encontre d'une nounou, âgée de 60 ans.

Cette assistante maternelle comparaissait jeudi après-midi devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour "violence sur un enfant de moins de 15 ans". Un syndrome du bébé secoué avait été diagnostiqué par tous les médecins et experts qui sont intervenus dans cette procédure minutieuse dirigée par la juge d'instruction Sophie Puigredo.

La nounou elle, reste sur sa position, elle a appelé les secours car l'enfant était inerte. "Il ne bougeait pas, c'est pour cela que je l'ai secoué un peu pour qu'il réagisse. Mais ce n'était pas une secousse énergique ", insiste la nounou à la barre de la juridiction répressive nîmoise.

Des faits anciens datant de janvier 2015 que cette nounou inconnue des services judiciaires nie depuis le début. Un nourrisson dont le pronostic vital a été engagé au départ, les praticiens évoquant même des séquelles permanentes avant que son état de santé ne s'améliore. Le tribunal a mis sa décision en délibéré...

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité