Faits Divers

GARD Il estime que la justice est trop longue, mais il refuse de parler au juge !

Le palais de justice de Nîmes. (Photo/ Objectif Gard).

Justice. Il a déposé une demande de remise en liberté devant la chambre de l'instruction de Nîmes au motif d'un délai irraisonnable de sa détention provisoire.

Cet habitant de l'île de Beauté, âgé de 37 ans, a été arrêté dans le Gard, soupçonné d'être le commanditaire d'un important trafic de stupéfiants entre la France, l'Espagne et la Corse. Il a été mis en examen et incarcéré en octobre 2019. Un an plus tard donc il demande sa remise en liberté, une requête évoquée mercredi à la chambre de l'instruction de Nîmes.

"Il évoque aujourd'hui pour sortir de détention, un délai irraisonnable de procédure. Mais c'est lui qui a refusé de s'expliquer et il a usé de son droit au silence pendant sa garde à vue. Alors d'un côté, il dit que la procédure est trop longue et de l'autre il ne veut pas parler et s'expliquer ", désolé mais je ne comprends pas bien s'interroge l'avocat général Alexandre Rossi.

"De plus il explique qu'il va travailler en Corse, mais il ne connaît même pas l'employeur chez qui il prétend travailler. Il faut rester sérieux ", complète l'avocat général qui est parvenu à convaincre la cour d'appel de Nîmes de maintenir cet homme en détention provisoire.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité