Politique

NÎMES MÉTROPOLE Sur les impôts, Franck Proust veut amortir le coup

Le président de Nîmes métropole, Franck Proust (Photo : Sacha Virga)

Amortir le coup et adoucir le coût. En réunion de "comité de redressement", la semaine dernière, le président Les Républicains de Nîmes métropole a présenté de nouvelles économies à réaliser. Le but : limiter l'impact de la hausse des taxes, prévue en 2021.

« Cette histoire de taxe est devenue une épine dans le pied de Franck Proust. Beaucoup de maires, notamment celui de Nîmes, ne sont pas d’accord ! Du coup, le président essaie d’arrondir les angles. » Cette analyse brossée par un maire de l’Agglo, résume bien l’état d’esprit du locataire du Colisée. Début février, les élus de Nîmes métropole ont débattu des orientations à donner au budget 2021. En raison de la situation financière difficile de l’Agglo, le nouvel exécutif entend activer le levier fiscal.

D’abord en augmentant d’un point la TEOM (taxe sur les ordures ménagères) puis en créant un nouvel impôt GEMAPI pour financer les ouvrages servant à lutter contre les inondations. Au total, cette nouvelle ponction fiscale représenterait 8 M€ (3,4 M€ pour la TEOM et 4,6 M€ pour GEMAPI) sur les ménages, soit une hausse de la taxe foncière, entre 50€ à 70€, selon la commune.

De nouvelles économies

Pour plusieurs maires, la note est trop salée. Jeudi dernier, lors d'une réunion du "comité de redressement", l'exécutif a proposé une piste. « De nouvelles économies de 800 000€ pour limiter l’impact de la taxe GEMAPI », commente l’une de nos sources, présente lors de cette réunion. Reste à connaître la nature de ces nouvelles économies. En février, le directeur financier, Vincent Foucher, indiquait que l’Agglo était « au bout du bout » en matière de baisse des dépenses : 6 M€ réalisés, soit 15% du budget général.

En tous cas ce travail va dans le bon sens pour les élus nîmois, dans l'attente de voir les propositions concrètes : « Jean-Paul Fournier a réitéré sa réticence, si ce n’est son opposition, à ce niveau de hausse de taxe. Nous ne voulons pas que la fiscalité soit présentée comme une solution miracle ! Regardons au niveau des économies, établissons un plan pluriannuel d’investissement… » À l’Agglo, le travail continue... La condition sine qua non pour le vote du budget courant mars.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité