Faits Divers

ARLES Décès d'un homme : pas de lien entre la mort et le vaccin

Selon l'ARS : contre la rougeole la seule parade efficace demeure le vaccin (photo illustration)
(photo d'illustration)
L'autopsie réalisée mercredi à l'institut médico-légal du CHU de Nîmes permet d'exclure un lien entre la vaccination à base du sérum AstraZeneca et un décès survenu 7 jours plus tard à Arles.
La famille du défunt avait déposé plainte et une enquête avait été initiée par le parquet de Tarascon. La victime a été vaccinée le 4 mars dernier avec l'injection d'AstraZeneca, mais rapidement son état de santé s'est dégradé, selon la famille qui a déposé plainte. Un décès qui est survenu le 11 mars à Arles, sept jours après l'injection.

L'autopsie pratiquée dans le service dirigé par le docteur Mounir Benslima permet d'exclure un lien éventuel entre cette vaccination et la mort. La victime était atteinte d'autres pathologies pouvant expliquer son décès.

 
 

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité