Société

NÎMES le rap pour sensibiliser à l’égalité des sexes

Les élèves attentifs aux débats (photo Norman Jardin)

Dans la cadre du dispositif « Génération Égalité », des élèves du lycée Philippe Lamour ont été sensibilisés à l’égalité des sexes par le biais du rap.

Ils étaient une trentaine d’élèves de seconde âgés de 15 et 16 ans à assister, ce mardi après-midi, à un atelier intitulé « Le rap, c’est pas pour les meufs ». Celui-ci avait vocation à sensibiliser les jeunes à l’égalité des sexes. La séance de deux heures était animée par Maévol (association les culottées du genre humain) et Thibault (association Da storm), et elle s'est déroulée en présence de Nadia Bakiri, conseillère régionale, présidente de la commission égalité femme-homme.

Les élèves ont dû citer des noms de rappeuses françaises, puis américaines. La façon d’appréhender ces artistes dans les deux pays a été débattue. « Nous sommes là pour vous parler de choses parfois violentes mais pas pour vous juger », a prévenu la rappeuse et DJ Maévol. Parmi les thèmes évoqués : les stéréotypes du genre, les inégalités femmes-hommes, les violences faites aux femmes, le consentement et l’orientation sexuelle. Les lycéens ont participé et parfois donné leurs avis sur des sujets divers et variés comme, on cite, "le port de la jupe chez les hommes, les garçons aux cheveux longs, les garçons ne pleurent pas, les filles sont nulles en math et l’inégalité des salaires".

Norman Jardin

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité