ActualitésSociété

GARD L’association Citen mise sur l’épargne de proximité pour son projet photovoltaïque

La coopérative Oc'citen

Créée en 2017, l'association Citen cherche à favoriser la transition écologique en impliquant les citoyens. Issue de cette dernière, la coopérative Oc'citen met désormais en œuvre le premier projet de ces bénévoles : l'installation de panneaux solaires dans plusieurs communes du Gard. 

À l'origine, une idée simple guide Claude et Marie-Pierre Mercier, les fondateurs de l'association Citen. "Nous voulions faire de l'écologie concrète et trouver des alternatives au nucléaire", expliquent-ils. Convaincu du potentiel de l'énergie solaire, le collectif répond à deux appels à projets dans le but de pouvoir financer des actions.

"La Région Occitanie, qui veut devenir la première région à énergie positive, c'est à dire qui en produit plus qu'elle n'en consomme, à horizon 2050, et Nîmes Métropole nous accompagnent désormais, rappelle la présidente Marie-Pierre Mercier. Avec leurs soutiens, nous avons créé la société coopérative Oc'citen qui cherche à mobiliser l'épargne de proximité pour financer l'implantation de panneaux solaires sur l'agglomération nîmoise." 

67 000 € déjà mobilisés

Et si Nîmes métropole est actionnaire de la société, celle-ci est bien portée par des citoyens et fonctionne sous le modèle coopératif. "Nous sommes aujourd'hui 89 associés qui peuvent placer leur argent sur le compte courant de la société, qui fonctionne un peu comme une assurance vie, complète Claude Mercier. Celui-ci est bloqué pour 7 ans et rémunéré à hauteur de 3% par an. Il permet le financement des panneaux. Pour chaque euro investi par un citoyen, la Région donne elle aussi la même somme." 

Au total, 67 000€ ont déjà été mobilisés par Oc'citen qui a pu passer à l'action en collaboration avec des collectivités et des particuliers ayant accepté la location de leurs toitures à un prix symbolique. "Nous installons des panneaux solaires dont nous gardons la gestion pendant 20 ans après quoi les propriétaires des toits peuvent les récupérer s'ils le souhaitent, précise le couple. La société revend quant à elle l'électricité produite à EDF ce qui permet de rémunérer les actionnaires et de financer de nouvelles implantations." 

Pour l'heure, une cinquantaine de panneaux photovoltaïques ont été installés sur des toitures privées à Milhaud et Marguerittes, tandis que six autres projets du même ordre sont d'ores et déjà programmés dans d'autres communes gardoises. "Beaucoup sont partants pour mettre à disposition leurs toitures, se réjouissent les bénévoles. Désormais, nous avons surtout besoin de financements pour passer à la vitesse supérieure. D'autant qu'il s'agit d'un investissement qui cumule les avantages : il est rentable, local, utile, socialement responsable et citoyen." 

Boris Boutet

Plus d'informations sur le site internet de Citen.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité