Bagnols-UzèsSociété

BAGNOLS/CÈZE La stérilisation pour lutter contre la prolifération de chats errants

La campagne de stérilisation des chats errants aura lieu du lundi 24 mai au vendredi 4 juin à Pont-Saint-Esprit. (Marie Meunier / Objectif Gard)
Christian Baume est adjoint délégué à la Sécurité, la Tranquillité publique et l'Agriculture, à la mairie de Bagnols/Cèze. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Chaque année, la Ville de Bagnols/Cèze mène une opération de stérilisation pour maîtriser les populations de chats errants. Une action essentielle pour éviter de trop importantes « nuisances olfactives et sanitaires », indique Christian Baume, adjoint à la tranquillité publique.

Du 1er avril jusqu’au 31 décembre 2021, une centaine de chats sera stérilisée à Bagnols/Cèze, ce qui coûte grosso modo 7 000 €. Depuis plusieurs années, la municipalité mène ces opérations de concert avec 30 millions d’amis et les associations locales notamment pour la capture des animaux. Ces derniers sont localisés grâce au signalement de la police municipale. Une fois stérilisés, les chats sont redéposés à l’endroit même où ils ont été trouvés.

Il faut savoir qu’une chatte peut avoir plusieurs portées par an et rapidement, le nombre de félins peut atteindre des niveaux très élevés. « On a la volonté d’avoir un joli centre-ville. Des travaux sont entrepris pour que Bagnols change de visage. On a quand même un patrimoine important, et on ne veut pas qu’il soit souillé par la présence trop importante de chats », contextualise Christian Baume.

Chaque année, une centaine de chats errants sont stérilisés à Bagnols/Cèze. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Dans le centre-ville de Bagnols, on dénombre plusieurs centaines de chats. Les regroupements sont très denses au Mont Cotton et aussi au square Thome : « Les chats ont besoin de se nourrir et pour cela, ils vont trier les poubelles, ouvrir les sacs, répandre des déchets par terre. Ce n’est pas très sain. »

Déjections canines, marche sans laisse... Bientôt 135 € d'amende au lieu de 35 €

L’adjoint invite fortement les propriétaires de chats à se montrer responsables et à faire stériliser leur animal : « Avoir des animaux, c’est super, mais il faut s’en occuper. Tout chat doit avoir un propriétaire normalement ». Il rappelle qu’il est interdit de nourrir un chat sur la voie publique sous peine d’amende. D’ailleurs, dans un décret qui sortira prochainement, la municipalité va passer le montant de la verbalisation de 35 à 135€ pour tout manquement à la tenue des animaux domestiques. Les chiens y compris.

Là aussi, Christian Baume en appelle à la responsabilité des maîtres : « Tous les chiens doivent être tenus en laisse en ville et les déjections canines doivent être ramassées ». Sinon, ce sera passible de 135 € d’amende également. Pas moins de 66 distributeurs de sachets à déjections sont répartis dans toute la ville. « On va demander à contrôler à ce que les propriétaires aient sur eux un sac à déjection. S’ils ne sont pas capables de le présenter lors du contrôle, ils pourront prendre une amende aussi », détaille l’adjoint bagnolais.

Il insiste : « Il est question de salubrité. Dans les rues commerçantes, on avait envie de pouvoir promener tranquillement sans faire du gymkhana entre les crottes de chien. De nombreux habitants déplorent le manque de civisme de quelques personnes. On a essayé la pédagogie, maintenant on en arrive à la répression.» C’est souvent quand il faut mettre la main au porte-monnaie que les choses commencent à rentrer…

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité