Bagnols-UzèsPolitique

DÉPARTEMENTALES Bagnols : Christian Roux défend sa candidature

Christian Roux, ancien candidat aux municipales de Bagnols (Photo d'archives : Marie Meunier / Objectif Gard)

L’ancien élu à Bagnols et membre du Parti radical de Gauche, désormais suspendu, Christian Roux a donc décidé de se présenter aux départementales sur le canton de Bagnols en binôme avec l’élue d’opposition à Saint-Étienne-des-Sorts Marie-Françoise Combin. 

Une candidature qui vient concurrencer celle des sortants Alexandre Pissas (PS) et Sylvie Nicolle, choisis par la majorité sortante dans le cadre de l’accord départemental. Christian Roux justifie sa démarche « Au regard de l'état de notre canton et estimant que le cumul des mandats est un frein à son développement harmonieux, et considérant le vote de dépit d'une partie de nos concitoyens. » 

Et il poursuit en affirmant que « Nous avons choisi d'être candidats pour proposer un changement dans les comportements et dans le soutien et l'accompagnement des 11 communes. » Christian Roux le martèle, « Notre candidature n'est pas une candidature ‘d’ego' mais bien une démarche réfléchie, partagée et validée par un collectif avec la ferme volonté de traiter les problèmes du canton. »

L'élue de Saint-Étienne-des-Sorts Marie-Françoise Combin est en binôme avec Christian Roux pour les départementales sur le canton de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il reproche également à Alexandre Pissas de ne pas avoir accepté la main tendue du PRG pour composer son équipe de candidats et de remplaçants : « Les partis politiques de Gauche ont choisi de reconduire le candidat sortant qui au regard de la composition de son binôme ne rassemble pas toutes les forces de Gauche alors que la possibilité lui en a été offerte. » 

Sa candidature avec Marie-Françoise Combin, Christian Roux lui voit une double vocation, « réconcilier les citoyens avec la politique et lutter contre l’abstention. » Et le candidat d’esquisser leur programme : « Nous ne voulons pas que l'aide sociale soit la pierre angulaire de l'intégration, nous savons qu'avec le temps cela ne suffit pas. Il s'agit pour nous de favoriser le développement économique, créateur de richesse et d'emplois. Il est grand temps de mettre en avant les droits et devoirs de chaque citoyen. La question du logement est devenue une réelle problématique sur la ville-centre et les villages alors qu'elle devrait être source de lien social. Nous ne voulons pas de quartiers communautaires et nous souhaitons une vraie logique dans l'attribution des logements en favorisant la mixité sociale. Le conseil départemental n'est pas uniquement un guichet «payeur» mais aussi et surtout un lieu de concertation et de proposition. » 

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité