Bagnols-UzèsEconomie

SAINT-NAZAIRE La nouvelle boulangerie du village est ouverte

La boulangerie Florent Lavastre a ouvert ce mercredi 30 juin dans le local tout neuf de la Petite Escale de Saint-Nazaire. (Marie Meunier / Objectif Gard)
La Petite Escale est composée de deux locaux commerciaux : une boulangerie et un tabac-presse. Treize places de stationnement ont été aménagées juste devant. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ça y est ! Après huit mois de travaux, la Petite Escale est enfin prête. C'est le nom du tout nouvel ensemble commercial de Saint-Nazaire bordant la route nationale. 

Il est composé de deux commerces : un tabac-presse (celui qui était un peu plus bas y a été transféré) de 90m2 et une boulangerie de 200 m2. C'est Florent Lavastre qui a pris les rênes de cette dernière. Si ce nom vous dit quelque chose, c'est parce qu'il a tenu pendant 25 ans une boulangerie dans la rue de la République à Bagnols/Cèze.

Séduit par la proposition de la municipalité de Saint-Nazaire, il a accepté de se lancer dans l'aventure : "C'est très intéressant d'être au commencement de quelque chose. On voit que la mairie veut faire les choses bien pour ses administrés", atteste Florent Lavastre.

Il est vrai qu'il tenait à cœur à Gérald Missour, le maire, de faire revenir du commerce et du service dans le village. "La dernière boulangerie a fermé en 2010, on sentait que le tabac avait du mal à trouver un repreneur à cause de problèmes de stationnement. On voyait qu'on était dans une mauvaise spirale et qu'il fallait la contrer. On a alors fait une offre à Habitat du Gard pour racheter ce terrain et y faire ces locaux commerciaux", retrace le premier magistrat.

779 000 € de travaux financés par la municipalité

La mairie a entièrement financé les travaux s'élevant à 779 000 € mais compte sur les loyers des deux locaux pour autofinancer le projet. En plein sur l'axe Pont-Saint-Esprit-Bagnols et avec 13 places de stationnement juste devant, la Petite Escale devrait rapidement trouver ses clients. À la boulangerie, les débuts sont d'ailleurs très encourageants.

Dans la vitrine, on peut trouver plusieurs gammes de pains traditionnels ou bio, mais aussi du salé (friands, salades) pour la pause midi ou des pâtisseries. L'offre va s'étayer au fur et à mesure quand l'équipe se rôdera. Mais il y a un point d'honneur sur lequel Florent Lavastre ne transigera pas : "Tout est fait maison." Pour l'instant, quatre salariés se relayent à la vente et un autre s'occupe de la fabrication. Dès la rentrée de septembre, un apprenti viendra compléter les rangs.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité