ActualitésBagnols-UzèsPatrimoinePolitiqueSociété

TAVEL Parking sur l’ancien cimetière : deux associations et des habitants portent un recours gracieux

En décembre 2020, une dizaine de croix ont été symboliquement plantées dans un jardin au coeur de Tavel. Un acte militant contre le projet de la mairie de construire un parking à cet endroit, là où se trouvait jusqu'à la moitié du XIXe siècle le cimetière. (Marie Meunier / Objectif Gard)

En décembre 2020, plusieurs élus et habitants descendant de vieilles familles du village de Tavel avaient mené une action symbolique à l'endroit où se situe l'ancien cimetière, fermé en 1850. La raison ? La mairie a pour projet de construire un parking de 13 places sur cet emplacement. Les associations "Tavel Avenir et Patrimoine" et "Histoire(s) Mur-Muret(s) Tavel" ainsi que plusieurs habitants ont décidé de porter un recours gracieux auprès de la municipalité et une mise en demeure "de faire cesser ces atteintes". 

Le permis d'aménager de ce parking a été délivré le 4 juin 2021. "Cette décision est choquante pour plusieurs raisons. Elle dénature le point de vue sur la chapelle Saint-Ferréol et risque de fragiliser l’édifice, indique Xavier Ternisien, président de l'association "Tavel Avenir et Patrimoine". Elle prive la commune d’un espace vert qui est utilisé comme terrain de jeu et de promenade par les familles. Elle choque les vieilles familles tavelloises, dont certaines remontent au XVIe siècle, qui craignent de voir les tombes de leurs ancêtres retournées à la pelleteuse et ensevelies sous du béton."

D'autant que le 8 décembre 2020, lors des premiers travaux, des ossements avaient été exhumés, comme avait pu le constater Denis Guilbeau de la DRAC Occitanie. "Ce projet choque profondément les vieilles familles de Tavel qui risquent d’assister, impuissantes, à la destruction de la sépulture de leurs ancêtres. Il choque aussi les défenseurs du patrimoine et des espaces verts", ajoute Xavier Ternisien.

C'est pour ces raisons que les associations "Tavel Avenir et Patrimoine" et "Histoire(s) Mur-Muret(s) Tavel", ainsi que Mesdames Delorme, Pineau et Roudil, représentant les vieilles familles de Tavel, ont décidé de déposer un recours gracieux auprès de la mairie de Tavel et une mise en demeure de faire cesser ces atteintes.

"Je ne me préoccupe pas de la petite polémique mais de l'intérêt commun"

Le maire, Claude Philip, a reçu le courrier il y a une dizaine de jours. Contacté par Objectif Gard, il dit avoir "contacté l'avocat de la mairie pour formuler une réponse à ce recours". Pendant les fouilles réalisées après coup par l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), "aucun élément de valeur archéologique n'a été trouvé", affirme-t-il. Il avait donc obtenu le feu vert pour lancer les travaux. La décision a alors été affichée en août sur le panneau de la mairie, laissant deux mois de délai pour tout recours avant le début des travaux initialement prévu en octobre : "On a suivi la procédure, on a reçu ce recours, c'est comme ça."

Claude Philip est maire de Tavel depuis 2014. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Depuis le départ, il estime que cette affaire est purement "politique". Il rappelle que si ce projet de parking a vu le jour, c'est avant tout pour offrir du stationnement sécurisé dans le centre-ville de Tavel : "Je ne me préoccupe pas de la petite polémique mais de l'intérêt commun et pas des intérêts individuels. [...] Il est fréquent que des voitures stationnent sur les trottoirs alors que le village est traversé par une route départementale passante. On avait trouvé cette solution qui ne gène pas, qui se trouve sur des parcelles communales. Tous les voyants sont au vert. Mais sur fond sentimental, ça a été monté en épingle." Reste maintenant à connaître la décision de la municipalité face à ce recours gracieux. Le dossier complet est consultable en mairie.

Marie Meunier

Retrouvez notre reportage sur l'action symbolique menée à Tavel en décembre 2020 contre ce projet de parking : www.objectifgard.com/2020/12/10/fait-du-soir-a-tavel-un-projet-de-parking-sur-lancien-cimetiere-choque-les-habitants/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité