Bagnols-UzèsEconomie

GARD RHODANIEN Cyclium fête ses dix ans

Le président actuel de Cyclium Didier Giffard et ses trois prédécesseurs Pascal Morel, Laurence Sanguinetti et Patrick Scorsone (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’association Cyclium, qui regroupe les acteurs locaux de la filière du nucléaire, a fêté ses dix ans mercredi soir à Laudun-l’Ardoise en présence de nombreux partenaires, notamment institutionnels, comme le député Anthony Cellier, le président de l’Agglo du Gard rhodanien, Jean-Christian Rey, ou encore celui de la CCI Gard, Éric Giraudier. 

Créée en 2011, Cyclium regroupe aujourd’hui plus de 65 entreprises, représentant environ 4 500 salariés et plus de 450 millions d’euros de chiffre d’affaires cumulé. De quoi donner une idée du poids de cette filière sur le territoire du Gard rhodanien. 

Une filière qu’il a donc fallu fédérer. « Il y a dix ans nous étions sept fondateurs, rappelle le premier président de l’association, désormais conseiller départemental, Patrick Scorsone. Nous avons réussi à développer un esprit Cyclium, de l’entraide de la solidarité, pour créer une famille du nucléaire qui n’existait pas vraiment. » 

Les fondations posées, Pascal Morel prendra la suite, « avec une progression du nombre d’adhérents, l’ouverture d’une antenne à Cadarache, le Pôle de valorisation des sites industriels, une action qui nous a permis de notifier notre savoir-faire dans le démantèlement, et les Assises du démantèlement, tout ça en équipe », retracera le deuxième président. 

Laurence Sanguinetti prendra sa suite. « Avec trois lignes conductrices, avoir des finances saines, revenir sur des sujets pragmatiques avec les groupes de travail et s’ouvrir à d’autres donneurs d’ordres, nous étions très orientés CEA, et nous avons tissé de liens avec EDF et Orano », explique l’ancienne présidente. 

Enfin, depuis deux ans, Didier Giffard préside l’association. Un mandat marqué par la crise sanitaire, mais pas seulement. « Nous avons eu un groupe de travail concluant avec le CEA. Notre action a porté ses fruits », affirme-t-il, après avoir réussi à faire entendre la voix des entreprises de la filière pour les règles de consultation d’un projet. L’association accompagne également ses membres pour obtenir la nouvelle certification ISO 19443, nécessaire dans le secteur du nucléaire. L’association, qui réfléchit désormais à son évolution, compte poursuivre ces actions. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité