Bagnols-UzèsEconomie

GARD RHODANIEN Rentrée économique : Agglo et entreprises jouent collectif

La photo de famille de la rentrée économique du Gard rhodanien (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Pas d’annonce fracassante, mais l’essentiel était ailleurs : pour la première fois, la rentrée économique du Gard rhodanien, qui se tenait vendredi soir à la salle Louis-Chinieu de Chusclan, était mutualisée entre l’Agglo du Gard rhodanien et les entreprises regroupées dans le Collectif. 

Les relations entre l’Agglo et le monde économique local sont faites, c’est la vie, de hauts et de bas. Après des bas, on se rappelle des bisbilles autour du dernier salon BIG à Bagnols en 2019, voici les hauts, matérialisés par cette rentrée économique commune qui a réuni pas loin de 200 personnes. Le gratin du monde économique, un aréopage d’élus et, c’est de saison, les deux candidats à la présidence de la CCI Gard Éric Giraudier et Philippe Broche : ils étaient tous là. 

Des discours, on ne retiendra pas énormément de choses. Quelques chiffres, toujours bons à rappeler, à savoir un territoire aux 9 000 entreprises, 700 nouvelles chaque année, 26 500 emplois, deuxième site industriel d’Occitanie. Un autre chiffre, présenté par le président de l’Agglo Jean-Christian Rey : « nous avons consommé 92 % du foncier économique, nous n’avons quasiment plus de terrains disponibles, nous avons lancé une étude avec la Communauté de communes du Pont du Gard pour voir comment lever les contraintes. » 

On retiendra moins la séance d’auto-congratulation sur l’attitude et les mesures mises en places lors du premier confinement, si ce n’est que, et c’était dans le thème de la soirée, « ensemble on arrive à trouver des solutions », martèle Jean-Christian Rey. Ensemble avec le Collectif, l’association des associations d’entreprises et de commerçants du Gard rhodanien, qui se définit comme « un outil, une interface avec l’Agglo et la CCI, pour accompagner les actions positives », pour son président Pascal Morel. 

Ce travail collectif, on l’a retrouvé sur le Plan de prévention du risque inondation du Rhône, qui concernait principalement la zone de l’Ardoise, sur le covid, avec les masques par exemple, sur le devenir de l’ancien site sidérurgique de l’Ardoise ou encore sur le lobbying appuyé des politiques et du monde économique en faveur de la construction d’un réacteur EPR2 à Tricastin, rappelleront les deux présidents. 

Sur le nucléaire, « une filière décarbonnée », rappellera un Jean-Christian Rey qui a insisté comme rarement sur les questions environnementales, le député Anthony Cellier sera invité à monter sur la scène pour évoquer la venue, à son initiative, des patrons d’EDF, Orano et du CEA sur le territoire vendredi prochain. Une visite qui a pour but « d’embarquer au-delà des frontières administratives, ouvrir une perspective commune pour une filière nucléaire qui a de l’avenir dans notre territoire », dira le parlementaire. Un élu pas peu fier de son coup, il est vrai pas facile à monter, même quand on est président du Conseil supérieur de l’énergie.

Jean-Christian Rey évoquera ensuite la question cruciale des déchets, avec l’idée de travailler à de la production d’hydrogène pour fournir les industriels locaux, et une fois encore d’environnement. « Nous avons la volonté d’être bien avant 2050 dans la neutralité carbone, ce qu’il faut c’est embarquer tout le monde », lancera-t-il. La soirée de vendredi peut être vue comme un début. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi : 

Emily Pagès a quitté ses fonctions au sein de l’Agglo du Gard rhodanien pour rejoindre le cabinet de Carole Delga à la Région (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La directrice du développement économique et de l’emploi à l’Agglo Emily Pagès a quitté ses fonctions vendredi soir. Elle rejoint le cabinet de la présidente de la Région Carole Delga, où elle sera en charge du Gard et plus spécifiquement des questions économiques. Elle a reçu un hommage appuyé, avant d’affirmer dans un court discours que « les liens humains très forts sont ce qui fait la force de ce territoire. » 

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité