GardPolitique

EXPRESSO Élections législatives : à quoi joue Juan Martinez ?

Juan Martinez, le maire de Bellegarde et président de la CCBTA. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)
Juan Martinez, le maire de Bellegarde et président de la CCBTA. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

Après le flop des élections départementales, le président de Beaucaire Terre d'Argence veut se refaire la cerise. À l'approche des législatives de juin, voilà que l'ex-socialiste se dit intéressé pour se présenter sur la première circonscription du Gard.

À 52 ans, Juan Martinez a encore un peu d'ambition politique. Aux dernières élections départementales, l'ex-élu du canton de Beaucaire n'a pas pu prendre sa revanche. Ancien collaborateur à la présidence du Conseil départemental, il aurait dû démissionner un an avant l’élection pour se présenter… Pas de bol. Du coup, à l’approche des législatives de juin, le maire de Bellegarde n'entend pas se rater. L’élu a passé un coup de fil à son vieil ami, le sénateur Denis Bouad, et lui a fait part de sa volonté de se présenter au scrutin sous la bannière de la Gauche. Certains de ses partisans voient en lui « un élu un peu costaud » prêt à donner le change à la députée sortante Françoise Dumas qui, ces derniers temps, a passé plus de temps à l’étranger que sur sa circonscription.  

Seulement, Juan Martinez a plusieurs problèmes. Le premier et pas des moindres : il n’a plus de parti politique. En 2019, un an avant les élections municipales, l’élu avait snobé ses camarades socialistes, en expliquant qu'il n'avait pas besoin d'eux pour l'emporter. Ce qui avait déclenché l’ire de Jean Denat, maire de Vauvert et patron du Parti socialiste (PS) à l’époque. Pas sûr que son successeur, Arnaud Bord, soit davantage enclin à le reprendre. C'est le problème : les éléphants ont de la mémoire...

Au-delà du parti politique, quel espace peut occuper Juan Martinez ? Pour l’instant, le PS n’est pas en grande forme, à l'image de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui a du mal à décoller dans les sondages. Alors pourquoi Juan Martinez a-t-il autant envie d’y aller ? D’autant que la première circonscription qu'il convoite est le bastion de la députée En marche, Françoise Dumas. Une élue que Juan Martinez connaît bien puisqu'il a été son suppléant de 2012 à 2017. Certains observateurs, à l'imagination débordante, pensent que Juan Martinez serait envoyé par Françoise Dumas pour occuper l’espace à Gauche et ainsi faciliter sa réélection... C'est quand même pas le genre des politiques de monter de tels stratagèmes. Bref, que ce soit une info ou une intox, Juan Martinez, laconique, se contente de dire que, quoi qu’il arrive, il jouera « un rôle ». Sinon quitte à jouer un rôle, ils recherchent des figurants pour la série "Ici tout commence".

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité