Bagnols-UzèsEconomie

GARD RHODANIEN Le secteur du nucléaire a du mal à recruter

Ce jeudi soir, lors de la "synergie" Cyclium (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Ce jeudi soir, lors de la « synergie » Cyclium (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’association Cyclium, qui regroupe une cinquantaine d’entreprises du secteur du nucléaire principalement du Gard Rhodanien, tenait sa réunion « Synergie » ce jeudi soir à Laudun-l’Ardoise. Avec un sujet qui revient très fréquemment dans le secteur : ses difficultés de recrutement. 

L’avantage, quand on est une association regroupant tous les corps de métiers d’un secteur d’activité, c’est qu’on peut avoir une vision globale. C’est le cas chez Cyclium, qui propose tous les trimestres à ses adhérents de remplir un questionnaire sur leur situation. De quoi savoir que, sur le premier trimestre 2022, les chiffres d’affaires des entreprises sont en évolution positive, tout comme l’activité, mais que les marges sont en baisse, comme la trésorerie, résultat de l’inflation galopante. 

Mais le plus intéressant reste la question des difficultés de recrutement. Le problème n’est pas nouveau mais, de l’avis général du secteur, il tend à s’aggraver. Ainsi, 80 % des entreprises membres de l’association comptent recruter lors du prochain trimestre, mais 94 % d’entre elles n’ont pas pu réaliser toutes les embauches prévues lors du trimestre écoulé. Dans ces conditions, le salarié devient une denrée rare et précieuse, tellement que 31 % des départs des entreprises sondées s’effectuent chez leurs propres clients, et 29 % chez des entreprises concurrentes. Ni plus ni moins qu’un véritable mercato. 

Et un vrai sujet, dans un contexte marqué par une mauvaise nouvelle dans le secteur : la corrosion sous contrainte découverte sur plusieurs réacteurs nucléaires d’EDF, et qui les met à l’arrêt pour remplacer des tronçons de tuyauterie « dans des zones fortement dosantes », précise le président de Cyclium, Didier Giffard. « Il y a 12 réacteurs directement concernés, et avec les maintenances en cours, la moitié des réacteurs EDF sont arrêtés », poursuit-il, estimant que « c’est le sujet numéro un. » 

Encore faut-il avoir les bras nécessaires pour réparer et entretenir les centrales. Alors parmi les différents groupes de travail de Cyclium, l’association planche, avec les collèges, à l’organisation de stages tournants dans plusieurs entreprises du secteur pour les élèves de Troisième pour faire découvrir les différents métiers. Il est aussi question d’aller présenter les métiers dans les collèges, de créer des modules complémentaires pour les BTS ainsi que des formations locales directement dans les entreprises. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité