Actualités
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 10.08.2021 - corentin-migoule - 2 min  - vu 1432 fois

ALÈS Le pass sanitaire actif au centre hospitalier : entre obligations et dérogations

(Photo Tony Duret / Objectif Gard)

L'extension du pass sanitaire s'applique aussi au centre hospitalier d'Alès depuis hier. Après une semaine de rodage, la présentation d'un QR code sera exigée dès le 16 août à l'entrée de l'établissement, avec tout de même un lot de cas particuliers.

En vertu de la loi n°2021‐1040 du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire, l’accès au centre hospitalier Alès Cévennes (CHAC) nécessite la présentation d’un pass sanitaire depuis hier. Attesté par QR code sur support papier ou numérique, le pass s'obtient par un schéma vaccinal complet, la preuve d'un test négatif RT‐PCR ou antigénique de moins de 72 heures maximum, ou le résultat d'un test RT‐PCR positif attestant du rétablissement du Covid, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

Après une semaine de rodage, l'attestation sera exigée à partir du 16 août pour les visiteurs et accompagnants sous réserve de dérogations autorisées par le médecin prenant en charge le patient. Des cas particuliers d’admission à l’entrée principale demeurent par ailleurs. Un régime d’exception concerne en effet les cas suivants.

En oncologie, les patients nécessitant une prise en charge et dépourvus de pass sont admis selon les modalités définies et validées par le service. Une dérogation pourra être permise aux accompagnateurs lorsque leur présence s’avérera indispensable. En maternité, le pass sanitaire ne s’applique pas aux patientes en suivi de grossesse, pas plus qu'au second parent, en particulier lors de l’accouchement et en post‐partum.

Pas d'accès à la Maison médicale de garde sans pass

En pédiatrie, l’accompagnant, acteur de soins, pourra être admis, sur avis médical. En réanimation, les visites ne sont acceptées que sur rendez‐vous, après avis médical. En secteur Covid, les visites sont interdites, sauf avis médical contraire.

D'autre part, les consultants non programmés des urgences peuvent accéder directement au service sans présentation de pass sanitaire. En revanche, les accompagnants doivent fournir ce document sous réserve de dérogations validées par l’infirmière d’accueil et d’orientation.

À noter que les consultants et accompagnants de la Maison médicale de garde doivent quant à eux être munis d’un pass sanitaire. Le communiqué de presse adressé par la direction du CHAC ce mardi indique par ailleurs que l’obligation de présentation du pass sanitaire s’applique également sur les autres sites de l'établissement. Ce dernier sera exigé dans les mêmes conditions par les équipes médicales et soignantes. Une obligation qui s’impose aussi aux différents professionnels intervenant au sein des locaux du centre hospitalier à compter du 30 août.

Corentin Migoule

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais