Publié il y a 1 an - Mise à jour le 10.03.2023 - Corentin Migoule - 3 min  - vu 11154 fois

ALÈS Voici à quoi ressembleront les nouvelles Halles de l'Abbaye !

marché alès

L'allée centrale du marché sera orangée. 

- Corentin Migoule

Le dépôt du permis de construire des futures Halles de l'Abbaye d'Alès est imminent. Peu à peu, les contours de ce projet à près de 12 M€ initié en 2018 se dévoilent. Pendant la durée des travaux, les étaliers seront relogés dans le parking souterrain de la place de l'Hôtel de ville. 

Initiée en 2018 par la municipalité dans le cadre des "États généraux du cœur de ville", la réhabilitation des Halles de l'Abbaye d'Alès vieilles de 30 ans a d'abord pris un retard imputable à la crise sanitaire. Après quoi, l'échéancier en avait pris un sacré coup lorsque, fin 2021, le maire Max Roustan, via un arrêté, déclarait sans suite - comme la loi l'y autorise - la procédure, alors que le projet de Rudy Ricciotti avait été retenu. En cause, les honoraires exorbitants de l'architecte et son non-respect du cahier des charges, le Bandolais ayant soumis aux élus alésiens un devis chiffré à 18 millions d'euros, soit près du double du montant validé en conseil municipal.

C'est ainsi que s'ouvrait une nouvelle ère pour le projet de réhabilitation des Halles de l'Abbaye, la municipalité optant pour un marché négocié à l'issue duquel le cabinet d'architectes Awa, qui, de l'aveu de Christophe Rivenq, a "très bien compris ce qu'on voulait", a été choisi. Ce lundi matin, le tandem Roustan-Rivenq a validé l'avant-projet sommaire (APS) qui précède le dépôt imminent du permis de construire. 

marché alès
L'allée centrale du marché sera orangée.  • Corentin Migoule

Le premier coup de pioche devrait intervenir en septembre prochain, tandis que la livraison du futur marché rénové est vivement espérée pour le mois de décembre 2024, avant le début d'une période des fêtes charnière pour l'année des étaliers. Des étaliers qui, s'ils ont un temps pensé migrer vers le parking du Gardon, ont finalement validé la proposition de la mairie misant sur un lieu en cœur de ville, proche du marché actuel, afin de ne pas perdre l'effet d'habitude des clients fidèles. 

marché
Intention architecturale du marché de l'Abbaye vu de l'extérieur. • Corentin Migoule

Ainsi, pendant les travaux qui pourraient durer de 12 à 18 mois, les étaliers seront accueillis dans le parking souterrain de la place de l'Hôtel de ville d'Alès, lequel va lui-même faire l'objet d'un petit coup de neuf prochainement. "On a beaucoup travaillé sur le marché provisoire. Il n'y a hélas pas de solution idéale", reconnaissait le président d'Alès Agglomération, qui ne tardera pas à initier une grande campagne de communication pour pousser les clients à suivre les étaliers sur cette période transitoire, avant de mieux revenir sur le projet final.

parking
Le parking souterrain de la place de la mairie accueillera le marché provisoire.  • Corentin Migoule

Ce jeudi soir, la démarche a été présentée par le dernier nommé aux commerçants du centre-ville (in)directement concernés par le projet. La majorité d'entre eux a salué la qualité du projet de rénovation présenté. "Je pense que ça sera un très beau projet pour la ville. Un vrai lieu de vie qui fonctionnera toute la journée", échafaude déjà Christophe Rivenq. 

Le dernier nommé nous en a fait la présentation ce vendredi 10 mars. Ainsi avons-nous découvert, via quelques images 3D relevant d'intentions architecturales, ce que sera le marché des Halles de l'Abbaye en 2025. Celui-ci aura la particularité d'être orné de 14 boutiques traversantes ouvertes sur l'intérieur des Halles, comme sur l'extérieur d'un marché réparti en îlots modulables, lesquels auront vocation à donner une sensation d'activité permanente en mixant des étals ouverts sept jours sur sept à ceux ne l'étant qu'un à deux jours par semaine. 

Une allée centrale orangée 

Ces derniers se distingueront par un parement bois, les commerçants étant soumis à une charte visuelle en vue d'une harmonie optimale. En son sein, le marché abritera un nouvel espace partagé comprenant une zone consacrée à de la cuisine de démonstration. Aussi, le cabinet d'architectes Awa s'est vu confier la mission d'imaginer "un marché ouvert de tous les côtés", rendu "ultra-lumineux" après la désopacification des vitres du premier étage qui pourrait accueillir des œuvres d'art et de la vidéoprojection inspirée des carrières des Lumières.

Le parterre de l'allée centrale, conçu tel "un aspirateur à clients", sera orangé et débordera sur les deux sorties principales des Halles. L'aspect extérieur de l'édifice sera embelli par un habillage en résille, tandis que les abords du marché pourraient aussi être rénovés "en fonction des moyens dont on disposera à l'issue de ce projet onéreux mais nécessaire". En effet, la facture pour la Ville s'élève à plus de 11M€, montant qui ne comprend pas les travaux de réhabilitation du parking, lesquels seront réalisés en fin d'année.

Corentin Migoule

Economie

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio