Publié il y a 20 jours - Mise à jour le 24.05.2024 - Thierry Allard - 2 min  - vu 376 fois

BAGNOLS/CÈZE Une lycéenne invente des kits de jeu anti-stress pour le transport des enfants malades

Le gérant des Taxis Combet David Combet et la lycéenne Jade Magne

- Photo : Thierry Allard

Élève en terminale Bac Pro Accompagnement, soins et services à la personne (ASSP) au lycée professionnel privé Sainte-Marie de Bagnols, Jade Magne a eu une idée simple mais lumineuse : proposer des kits de jeu pour permettre aux enfants malades de déstresser sur les trajets qui les mènent vers leurs soins.

Ce projet, c’est son « chef d’oeuvre » : aucune prétention de la jeune fille de 17 ans dans ce terme, le chef d’oeuvre étant le projet personnel que doit mener chaque élève dans la formation professionnelle, projet qui compte pour beaucoup dans sa note finale au bac pro. Donc Jade Magne s’est creusée la tête et a trouvé cette idée « en cherchant quelque chose en rapport avec mon bac », dit-elle.

L’idée est donc simple : « Améliorer le temps de trajet des enfants grâce à des kits de jeux anti-stress », résume Jade Magne. Elle lance son projet dès la rentrée de septembre, puis travaille à son financement, qui sera bouclé grâce à trois entreprises de sa ville d’origine, Bourg-Saint-Andéol, en Ardèche : la Pizzeria Mi, l’agence MMA du coin et la société Disco Production.

Mais pour le mener à bien, ce projet, Jade a dû trouver une société de transport. Ce sera Taxis Combet, qui exploite des taxis, des ambulances et des véhicules sanitaires légers, toujours à Bourg-Saint-Andéol. L’entreprise transporte notamment des enfants en situation de handicap sur des trajets école/domicile pour le compte du Conseil départemental, et des enfants malades vers leur lieu de soin pour le compte de l’Assurance maladie, trajets qui peuvent être bien plus longs en fonction des pathologies. Le patron, David Combet, est d’emblée séduit par l’idée de la lycéenne : « Ça aborde quelque chose qu’on n’a pas aujourd’hui, car même si ce n’est pas vrai pour tous les enfants qu’on transporte, on peut avoir quelques problèmes à garder un enfant tranquille, et donc c’est un projet qui peut répondre à cette question. »

Le kit est composé de plusieurs jouets anti-stress • Photo : Thierry Allard

À partir de là, restait à trouver les jeux en question. « J’ai dû répondre à un cahier des charges », précise la lycéenne, qui a travaillé sur le choix des jouets avec le gérant des Taxis Combet. « J’ai refusé quelques idées initialement, pour ne pas que ça devienne une contrainte pour mes conducteurs », explique David Combet. La plus grosse de ces contraintes étant la désinfection du kit entre les utilisations, et donc les jouets qui le composent ne devaient pas être munis de petits boutons ou de trop petites pièces, qui rendent leur désinfection quasi-impossible.

Finalement, Jade Magne a opté pour des tablettes pour dessiner et une gamme de petits jouets anti-stress pour composer les dix kits qu’elle a remis ce mercredi aux Taxis Combet. Ils sont désormais en utilisation, et pourraient bien, qui sait, faire école.

Thierry Allard

Éducation

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio