Publié il y a 1 an - Mise à jour le 02.02.2023 - Marie Meunier  - 2 min  - vu 483 fois

PONT-SAINT-ESPRIT Quatre ordinateurs pour les collégiens en ULIS de George-Ville

k net partage ordinateurs pont saint esprit ulis

Les ordinateurs sont utilisés depuis novembre dans la classe ULIS du collège George-Ville de Pont-Saint-Esprit.

- photo Marie Meunier

On ne compte plus les nombreuses actions solidaires menées par l'association gardoise K Net Partage et son président, Laurent Gautier. En juin dernier, il a pu remettre neuf ordinateurs à des collégiens spiripontains, grâce au soutien de la fondation Française des Jeux. 

Chaque année, la fondation Française des Jeux aide financièrement des actions touchant l'éducation, l'insertion, le handicap. Ce sont 25 millions d'euros sur cinq ans qui vont être prochainement dédiés, soit 25 % de plus par rapport à 2018. Parmi les bénéficiaires en 2022, il y a donc K Net Partage, qui a pu toucher 3 000 € de la part de la fondation, par l'intermédiaire du Central tabac du boulevard Gambetta à Pont-Saint-Esprit. Grâce à cette somme, neuf ordinateurs ont pu être achetés et donnés à trois établissements spiripontains : Notre-Dame, La Barandonne et George-Ville. 

Ces ordinateurs sont destinés aux élèves qui peuvent éprouver des difficultés. Depuis novembre, quatre des ordinateurs ont été installés dans l'une des deux classes ULIS (Unité localisée pour l'inclusion scolaire) du collège George-Ville. Ce sont 12 élèves allant de la 6e à la 3e, encadrés par Lise Bulard, qui peuvent en bénéficier. "Avoir des ordinateurs dans une classe spécialisée, c'est une mine d'or. (...) Au départ, on n'avait que deux ordinateurs, ce n'était pas assez. Les élèves étaient obligés d'attendre pour faire leur travail alors qu'ils ont déjà de grandes difficultés d'attention", explique l'enseignante. 

Elle n'a jamais les 12 élèves en même temps, alors les quatre ordinateurs suffisent. "On travaille principalement trois choses : l'accès à l'espace de travail, le traitement de texte et les recherches guidées sur Internet, liste Lise Bulard. Pour les élèves DYS, c'est un réel outil. Certains ne peuvent pas écrire à cause de leurs troubles et l'ordinateur pallie cela. On veut même installer un système vocal pour qu'ils puissent dicter plutôt que de taper sur le clavier." Disposer d'ordinateurs en classe est aussi un bon moyen de se familiariser avec l'outil informatique : "Certains élèves n'ont pas forcément Internet chez eux. Avec ces ordinateurs, on compense."

Marie Meunier

Éducation

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio