Environnement
Publié il y a 9 ans - Mise à jour le 05.04.2013 - stephanie-marin - 1 min  - vu 293 fois

ALÈS Tamaris Industries redevient propriété de la société Delachaux

Fonderie Tamaris industrie à Alès. Photo DR/

Fonderie Tamaris industrie à Alès. Photo DR/

La décision du tribunal de commerce de Nîmes a été rendue ce jeudi 4 avril en début d'après-midi, dans une affaire opposant M. Delachaux, ancien propriétaire de l’entreprise au nouveau M. Aiken qui avait acheté l'entreprise pour un euro symbolique en 2012. Ce dernier qui remettait en cause la validité de certains certificats matière a obtenu gain de cause, la nullité de la vente a été prononcée. Tamaris Industries redevient donc propriété de la société Delachaux. "Reste maintenant à savoir ce que va faire M. Delachaux. Pour l'heure, nous n'avons aucune information. Va-t-il croire en nous ? Si ce n'est pas le cas, qu'il nous laisse au moins le temps de trouver un repreneur pour sauver nos emplois et qu'il ne liquide pas l'entreprise" commente Julien Vitrani, délégué CGT de Tamaris Industries.

Rappelons que la fonderie alésienne et ses 70 salariés sont actuellement en période d'observation dans le cadre d'une procédure de sauvegarde. Dès mardi prochain (9 avril), le tribunal de commerce de Nîmes (cliquez ici) devra statuer sur l’avenir de Tamaris Industries. Soit il décide de prolonger le plan de sauvegarde soit il place l'entreprise en redressement judiciaire, ce qui permettra de gagner du temps pour trouver un éventuel repreneur. Soit et ce serait le scénario le plus dramatique pour les salariés, il prononce la mise en liquidation judiciaire.

S.Ma

Stéphanie Marin

Environnement

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais