Environnement
Publié il y a 6 mois - Mise à jour le 06.06.2022 - norman-jardin - 2 min  - vu 634 fois

NÎMES Des jeunes architectes imaginent le Pissevin du futur

Adam a travaillé sur un quartier qu'il connait bien (photo Magda Soltani)

Les étudiants avaient préparé quelques maquettes (photo Magda Soltani)

Dans le cadre de la restitution d'un travail de second semestre, des étudiants de l'école d'architecture de Montpellier ont proposé des projets d'une trentaine de logements dans le quartier de Pissevin. 

Ils étaient une vingtaine d'étudiants à participer et les projets ont été présentés sous forme d’esquisses, de planches et de maquettes. Ce n’est pas un concours d’architecture. Certains sont allés sur la hauteur et d’autres se sont étalés. « C’’est un projet qui me tenait à cœur car j’ai de la famille qui habite à Pissevin. La difficulté était de mélanger les logements sociaux et la création d’habitat. Je voulais casser les codes des grandes tours délabrées. J’ai montré le projet à mon oncle qui a kiffé le truc. Ça lui a plu car c’est un renouveau » explique Adam Azzous, originaire de Vestric et Candiac, et qui a participé à ces travaux.

Une nouvelle forme urbaine en métropole

Le projet était intitulé  « Nouvelles formes urbaines en métropole » et il était demandé aux étudiants d'imaginer trente logements intermédiaires, entre individuels et collectifs à partir d'un T3 situé entre un plateau sportif amené à disparaitre avant d'être remplacé par un groupe scolaire et les logements intermédiaires. « Ils ont participé à un séminaire de présentation, une visite du site, un travail sur les typologies et une composition urbaine en prenant en compte les réglementations en vigueur » souligne Laurent Duport (architecte à Nîmes et maitre de conférences à l’école d'architecture de Montpellier) qui encadrait les étudiants.

Une vingtaine de projets ont été présentés (photo Magda Soltani)

Olivier Bonné, le Conseiller délégué au suivi de la rénovation urbaine de la Ville de Nîmes, était présent à cette restitution et il n'a pas caché son enthousiasme : « C’est génial que l’école d’architecture de Montpellier viennent sur un site aussi chargé que le NPNU Nîmois et à Pissevin. Le travail de ces étudiants est remarquable. J’ai suggéré que l’on lance un concours qui soit suivi des faits mais cela pose un problème car il faut trouver un promoteur qui suive ça

Norman Jardin

Environnement

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais