Publié il y a 18 jours - Mise à jour le 11.05.2024 - François Desmeures - 2 min  - vu 1494 fois

ALÈS EN FERIA Côté sécurité, trois armes blanches dans une soirée bien tranquille

Le PC sécurité de la feria est logé dans le Cratère

- François Desmeures

Trois ports d'arme, six conduites en état d'ivresse, et deux personnes positives aux stupéfiants, c'est le maigre bilan dont se réjouissent les forces de l'ordre d'un vendredi soir bien plus craint que ce qu'il n'a finalement été. Globalement - et en attendant cette dernière soirée du samedi - la feria a été relativement calme, malgré une affluence exceptionnelle mercredi soir. Mais peut-être moins les autres soirs...

Le PC sécurité de la feria est logé dans le Cratère • François Desmeures

"Comme jeudi, entame le commissaire Emmanuel Dumas. Aucune rixe, aucun appel au 17". Et même, passées les 2 heures du matin, "une évacuation du périmètre sans difficulté". Un bilan ô combien satisfaisant pour les forces de l'ordre, avant l'ultime soirée de ce samedi. Seule celle du mercredi aura donné un peu de fil à retordre aux forces de police présentes. Et encore, on ne peut pas parler de débordements incontrôlables. 

De quoi entendre le sous-préfet d'Alès, Émile Soumbo, louer "la qualité de la relation inter-services" et "le PC sécurité", qui a vu le préfet du Gard, Jérôme Bonet, s'intéresser de près à son fonctionnement en s'y rendant au cours de la journée de vendredi. 

Un couteau dans la chaussette

Mais comme tout ne peut pas être rose, dans un rassemblement de milliers de personnes tel que la feria, en première partie de soirée, les forces de l'ordre ont relevé trois ports d'armes, des armes blanches en l'occurence. Le profil de l'une des personnes concernées, repérée et traquée par la vidéosurveillance, inquiétait particulièrement les policiers : déjà condamné pour des violences avec arme et sous le coup d'une interdiction de port d'armes, ce jeune majeur bagnolais cachait un couteau dans sa chaussette. Il passera, la semaine prochaine, en comparution immédiate. 

Avec ces trois cas - anticipés avant passage à un éventuel acte - cela porte à huit le nombre de port d'armes relevés par les forces de l'ordre durant toute la feria. Ainsi que trois rixes sur fond d'alcool, rapidement maîtrisées, durant la seule soirée du mercredi. "Nous n'avons pas reçu de plaintes autres pour l'instant", enfonce le commissaire Dumas, qui se risque finalement à juger la feria "très calme et sereine"

Pour les gendarmes, le colonel Charles Sauleau dresse un bilan assez similaire, après les "250 contrôles réalisés hier soir", conre 160 les deux nuits précédentes. "On a relevé moins d'alcoolémie. Sur les six personnes concernées, trois sont de nature délictuelles et trois contraventionnelles." Deux conducteurs se sont révélés positifs aux stupfiants, "là où la nuit précédente, on en avait fait quatre", poursuit le colonel Sauleau, malgré un nombre de contrôles moins important. L'un des deux était en récidive.

"On a vu passer beaucoup de taxis", note le patron des gendarmes d'Alès, qui se félicite que certains préfèrent être raccompagnés. "Et aussi beaucoup de gens qui se revendiquaient SAM" (*). Un bilan finalement plutôt positif, sur fond de "comportements agréables de la part des automobilistes", d'après le colonel Sauleau. 

Ce samedi soir, généralement prisé par des fêtards venus de plus loin (Nîmes ou Bagnols), la gendarmerie promet un quadrillage serré des axes de sortie de la ville. Tout en espérant des comportements similaires à hier soir. Les forces de l'ordre, si elles s'en réjouissent évidemment, peinent à donner une explication à cette baisse importante de la tension et des délits. Mais en espèrent tout autant pour cette soirée du samedi. 

(*) Du nom donné au conducteur sobre dans une campagne de la Prévention routière, "celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas". 

François Desmeures

Gard en Feria

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio