Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 21.06.2024 - Camille Graizzaro - 2 min  - vu 351 fois

BEAUCAIRE Le prix de l’eau est en baisse

Lors du dernier conseil municipal, Julien Sanchez, maire de Beaucaire, a annoncé une baisse des prix de l’eau et de son assainissement. Cependant, le rapport présenté n’a pas fait l’unanimité au sein du conseil, notamment auprès de l’opposition.

“Dans le cadre de cette négociation, moi j’avais un point qui me semblait important, c’était qu’il n’y ait pas d’augmentation du prix de l’eau et de l’assainissement. C’était la ligne rouge à ne pas franchir. Nous y sommes arrivés, et nous avons même obtenu une baisse de ces prix.” Voilà ce que Julien Sanchez, maire de Beaucaire, a annoncé à son conseil municipal ce samedi 15 juin.

En effet, le précédent contrat, souscrit sous une autre municipalité, arrivant à échéance le 30 juin prochain, il fallait pour la ville un nouveau gestionnaire (la gestion de l’eau en régie a été, elle, votée le 20 mars 2023). Un appel d’offre a été passé, et un seul candidat, Véolia, a répondu présent. Résultat des négociations: le prix de l’eau baisse d’un peu plus de deux euros (de 142,56€ les 120m3 aujourd’hui à 140,16€ hors taxe), et l’assainissement d’un peu plus de quatre euros (de 229,38€ à 225€ hors taxe toujours pour 120m3 d’eau).

S’ajoutent à cela, selon les données dévoilées lors du conseil par Julien Sanchez, une augmentation du rendement de 80 à 84% (“ce qui n’est pas la moyenne nationale, qui est en dessous” précise le maire), l’installation d’un turbidimètre pour vérifier l’aspect trouble de l’eau notamment après les précipitations, et le renouvellement de 3416 mètres de réseaux d’eau et d’assainissement confondus d’ici le 30 juin 2028 (pour une première tranche).

Ce dernier point a été relevé par le conseiller de l'opposition Luc Perrin, qui dénonce “une vision de politiciens, pas de gestionnaire”. En effet, selon le conseiller, le réseau d'eau beaucairois, long de 82 kilomètres, est vétuste, et nécessite des travaux bien plus importants que ceux promis par Véolia. “Vous repoussez les travaux que tout gestionnaire sérieux envisagerait, et préférez dire “je suis bon, je n’augmente pas les impôts”. Ce sont les Beaucairois qui paieront demain la facture salée.”

Toujours dans l’opposition, Charles Ménard dénonce lui la mise en régie de l’eau, qui selon lui devrait être une compétence de la Ville, ou en tout cas des collectivités publiques.

Dernier point abordé lors du conseil, l’installation de la télérelève sur tous les compteurs appartenant à la mairie. Ce système de compteur à distance permettrait une gestion plus simple des réseaux d’eau, et une détection plus rapide des fuites éventuelles. Son installation est prévue pour 2029.

Camille Graizzaro

Beaucaire

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio