Gard
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 27.04.2022 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 1202 fois

EXPRESSO Législatives : Véronique Gardeur-Bancel a besoin d'un peu d'argent...

Candidate Les Républicains sur la 1ère circonscription du Gard, l’adjointe nîmoise Véronique Gardeur-Bancel a lancé un appel aux dons auprès des élus de la majorité nîmoise. 

La séquence de la Présidentielle achevée, place aux Législatives. Les élections auront lieu les 12 et 19 juin. Dans les six circonscriptions du Gard, les candidats de la Droite républicaine sont déjà en campagne. Une campagne placée sous le sceau de l'inquiétude après le score catastrophique de Valérie Pécresse : 3,72% au premier tour de la Présidentielle dans le Gard. Même pas de quoi rembourser les frais de campagne de la présidente de la Région Île-de-France qui a décidé de lancer un appel aux dons..

« C’est une élection compliquée, j’ai besoin d’aide ! » 

Valérie Pécresse n'est pas la seule à faire appel à la générosité de ses partisans. Sur la première circonscription - comprenant notamment une partie de Nîmes et de Beaucaire - Véronique Gardeur-Bancel a besoin d'un petit coup de pouce pour ses dépenses de campagne. « Elle a demandé aux élus de l'argent pour faire campagne, menaçant de ne pas se présenter… », confie un élu nîmois qui n’entend pas mettre la main au porte-monnaie.

Cette affirmation a été démentie par l’intéressée : « Je n’ai pas menacé de ne pas me présenter ! C’est une élection compliquée, j’ai besoin d’aide ! Mais je compte bien défendre les idées de mon parti. » Et de préciser : « Je n’ai pas encore été remboursée de ma précédente campagne pour les Départementales. Du coup, j’ai dû faire un emprunt personnel. » Bon à savoir : chaque candidat aux élections législatives ne pourra pas dépasser un plafond d’environ 70 000€, calculé selon les règles du code électoral.

En se plongeant dans les comptes de campagne des législatives 2017, publiés par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, la députée Françoise Dumas a fait chauffer la carte bleue avec 42 000€ dépensés dont 40 500€ d’apport personnel et 2 000€ de dons. Ces dépenses comprennent notamment l'impression de documents envoyés aux électeurs, les locations de salles, les déplacements... Il y a 5 ans, la candidate gardoise la plus dépensière se trouve sur la deuxième circonscription : la Républicaine Pascale Mourrut qui a dépensé 45 000€, dont 13 800€ de dons.

Le champion en matière de dons est Alexandre Pissas, ex-candidat sur la troisième circonscription. Sur un budget de 30 000€, le socialiste a reçu 16 000€ de dons ! Reste à savoir si le Tresquois serait enclin à partager ses secrets avec Véronique Gardeur Bancel et même Valérie Pecresse, pour qu'elles puissent elles-aussi bénéficier de la générosité des électeurs. À noter que pour se faire rembourser de leurs frais de campagne, les candidats doivent obtenir 5% des suffrages. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais