Publié il y a 1 an - Mise à jour le 06.05.2023 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 252 fois

GARD C'est parti pour le Joli mois de l'Europe

Michael Stange, Katy Guyot et Charles-Antoine Roussy (Photo Anthony Maurin).

Pendant tout le mois de mai, l’Union européenne est mise en lumière comme les milliers de projets qu’elle porte chaque année. Bienvenue au Joli mois de l'Europe.

« C’est le mois de l’Europe, le Joli mois de l’Europe pour tout le monde. Plusieurs dates sont importantes, surtout le 9 mai, la fête de l’Europe depuis 1950, c’était une idée révolutionnaire car désormais nous travaillons tous ensemble, même avec les Allemands. Pendant ce mois, il y a de nombreuses animations en ce sens pour fêter, débattre, danser ou encore faire du vélo en pensant à l’Europe », note d’emblée Michael Sange, directeur de la Maison de l’Europe de Nîmes.

Michael Stange, Katy Guyot et Charles-Antoine Roussy (Photo Anthony Maurin).

Katy Guyot, conseillère régionale d’Occitanie, poursuit : « En même temps que le mois du vélo, la campagne nationale du Joli mois de l’Europe se décline aussi en région. L’Europe est notre territoire commun mais elle est encore un nain politique malgré sa superficie et son nombre d’habitants car il faut du temps pour construire une histoire commune. »

La Région organise une réunion le 31 mai pour présenter les nombreux dispositifs qui permettent de mobiliser des fonds européens. Rappelons au passage que la Région fait autorité de gestion pour 1,4 milliards d’euros venus des fonds européens.

Et l’élue de reprendre : « L’Union européenne démontre qu’elle est un espace démocratique même si tout ne se fait pas toujours dans la sérénité ni le consensus. Je suis heureuse de l’organisation de cette nouvelle édition, de ce label et de cette communication fleurie est légère comme peut l’être l’affiche de cette année. »

Le joli mois de l'Europe 2023 (Photo Anthony Maurin).

Charles-Antoine Roussy, président de la Maison de l’Europe de Nîmes, poursuit : « La Région Occitanie s’est très largement engagée pour l’Europe, notamment pour le programme Erasmus+ qui nous concerne particulièrement. Mais l’Europe c’est aussi l’autre. Nous faisons des partenariats locaux, nationaux, internationaux. Il faut regarder ce qu’il y a autour de nous et ceux qui sont autour de nous. C’est aussi une question philosophique même si notre territoire n’est pas le plus europhile. Nous sommes en mission et si nous échouons à dire que l’avenir c’est aussi l’autre, ça sera difficile… »

La Maison de ma Région (Photo Anthony Maurin).

Le 8 mai à Bellegarde, place à la Fête de l’Europe et à son village et ses spécialités culinaires entre 10h et 18h. Le 9 mai, au départ de Nîmes métropole, balade à bicyclette vers Paloma en passant par les grands projets réalisées grâce aux fonds européens. Les places sont limitées à 25.

Le 9 mai, encore, la Maison de l’Europe met en valeur les 12 volontaires qui ont créé ce qu’ils appellent le café Multi Kulti de 18h à 20h au café Olive. Dans le même style un café linguistique sera organisé le 12 mai à 18h à La Serre (Pablo Neruda Nîmes). Le 10 mai, la Calade en vadrouille vous embarquera sur le Pumptrack de Calvisson et le 31, au cinéma Le Venise à Sommières projettera L’auberge Espagnole à 18h30. S’ensuivra un débat autour de la jeunesse et de la mobilité.

(Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio