Publié il y a 20 jours - Mise à jour le 02.06.2024 - Norman Jardin - 2 min  - vu 276 fois

NÎMES Agriculteurs et citadins se retrouvent aux JMS

Les enfants ont adoré les petits veaux

- Photo : Norman Jardin

Les journées Méditerranéennes des Saveurs, qui se terminent ce dimanche à 17h, sont l’occasion de rencontres entre le monde paysan et celui de la ville.

« Pourquoi le veau porte-il une étiquette accrochée à une oreille ? » demande un petit garçon curieux. La réponse de l’éleveur est précise « Les chiffres inscrits sur cette étiquette permettent de savoir dans quel département il est né et quand. C’est un peu sa carte d’identité ». Voilà une des vertus des Journées Méditerranéennes des Saveurs, elles permettent d’éduquer les enfants (mais aussi les grands) citadins à la vie à la campagne. Du côté des agriculteurs, c’est aussi l’occasion de faire découvrir les spécificités de leur métier.

Mathieu Saignol éleveur à Mauressargues • Photo : Norman Jardin

« On peut montrer la diversité et la richesse de l’agriculture gardoise. L’idée est de sensibiliser les gens à l’agriculture et à notre métier. C’est compliqué d’avoir une autonomie financière malgré la surcharge de travail. Il faut aussi que les gens soient sensibles au fait de consommer gardois. Il y a quand même 160 élevages de vaches dans le Gard et on a notre mot à dire » explique Mathieu Saignol, éleveur à Mauressargues possédant une quarantaine de vaches de la race Gasconne des Pyrénées. Le bosquet et le Jardin de la Fontaine se transforment en salon de l’agriculture à ciel ouvert.

Tony, Dan et Salomé sont venus spécialement de Langlade • Photo : Norman Jardin

Tous les animaux de la ferme et les produits sont représentés. « J’ai vu la publicité à l’Intermarché de Langlade et on n’est pas déçu. C’est super de le faire dans ce magnifique cadre. Les enfants se régalent avec les animaux et les grands avec le marché des producteurs. J’aime beaucoup acheter des produits locaux » s’enthousiasme Salomé qui est accompagnée de Tony et du petit Dan. Ils en profitent pour déguster des frites fermières et un burger de porc. Les Journées Méditerranéennes des Saveurs sont aussi des bruits et des odeurs qui sont étrangères aux citadins mais qui rappellent que l’agriculture est indispensable et qu’il faut la protéger.

Norman Jardin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio