Publié il y a 1 an - Mise à jour le 10.05.2023 - Corentin Migoule - 2 min  - vu 2634 fois

ALÈS Christophe Rivenq sera reçu par Emmanuel Macron à l'Élysée ce jeudi

Rivenq

Le président d'Alès Agglo honorera l'invitation du président de la République. 

- Christophe Rivenq

Trois petites semaines après avoir été invité à Matignon par Élisabeth Borne, le président d'Alès Agglomération a reçu une invitation du président de la République qu'il honorera ce jeudi 11 mai. 

L'information dont nous avions eu écho à la mi-journée a été confirmée par l'intéressé lui-même ce mercredi soir sur le plateau de l'émission Le Club d'Objectif Gard. Christophe Rivenq, président d'Alès Agglomération, a été invité par le président de la République Emmanuel Macron à se rendre à l'Élysée ce jeudi 11 mai.

Le premier adjoint de la ville d'Alès a bien évidemment l'intention d'honorer ce rendez-vous dont il a appris l'existence ce mercredi au petit matin. Il s'agit, selon Christophe Rivenq qui sera reçu en compagnie de plusieurs parlementaires et chefs d'entreprises, d'évoquer "la réindustrialisation du pays" par les territoires, "la mère des batailles" aux yeux du chef de l'Exécutif. En la matière, le cas alésien ferait office de "modèle" d'après le premier adjoint au maire. 

Cette invitation du président d'Alès Agglomération intervient trois semaines après un déplacement à Matignon initié par la Première ministre Élisabeth Borne. Reçu par la dernière nommée avec une dizaine d'autres élus de tous bords, Christophe Rivenq avait eu l'occasion de défendre sa très chère "politique des territoires". 

La clause d'amplification de l'ANRU en grande partie validée

Ce mercredi soir, interrogé au sujet de la venue à Alès il y a deux mois de la directrice nationale de Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) Anne-Claire Mialot (relire ici), le président d'Alès Agglomération a donné des nouvelles de l'obtention de la clause d'amplification de l'ordre de 54 millions d'euros qui était en jeu ce jour-là. 

"J'ai eu la directrice nationale au téléphone il y a quelques jours. Nous avons été plus que retenus, puisque 80% de nos demandes ont été retenues (les quartiers des Près-Saint-Jean, de Rochebelle, du faubourg du Soleil et la Grand-rue Jean-Moulin sont notamment concernés, NDLR). Nous avons été félicités à la fois pour la gouvernance et pour la qualité du projet", a résumé Christophe Rivenq. 

Corentin Migoule

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio