Publié il y a 1 an - Mise à jour le 25.10.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 717 fois

BAGNOLS/CÈZE 2,9 millions d'euros de subventions versées depuis 2019 via la Dotation politique de la Ville

Le maire a emmené la préfète sur place pour montrer les réalisations qui ont bénéficié de la DPV depuis 2019. (photo Ville de Bagnols-sur-Cèze)

La commune de Bagnols-sur-Cèze est devenue éligible à la Dotation politique de la Ville (DPV) pour la première fois en 2019. Depuis, ce sont près de 2,9 millions d'euros de subventions qui ont été versés pour co-financer des projets dans les quartiers prioritaires (Escanaux, Coronelle, Citadelle et Vigan-Braquet). 

Ce lundi, la préfète du Gard, Marie-Françoise Lecaillon, est venue signer la convention 2022 "Dotation politique de la Ville" de Bagnols-sur-Cèze, avec le maire, Jean-Yves Chapelet. Accompagnés de plusieurs élus du territoire et de Chloé Demeulenaere, secrétaire générale adjointe de la préfecture du Gard, ils sont ensuite allés voir les réalisations qui ont bénéficié du dispositif.

Le maire de Bagnols/Cèze, Jean-Yves Chapelet, et la préfète du Gard, Marie-Françoise Lecaillon, ont signé la convention DPV 2022 ce lundi, en présence du président de l'Agglomération, Jean-Christian Rey, et de Chloé Demeulenaere, secrétaire générale adjointe de la préfecture du Gard. (Marie Meunier / Objectif Gard)

On peut citer le stade des Escanaux, l'aménagement de la place Léon-Jouhaux et de l'allée des jeux, la reconstruction de la nouvelle Pyramide qui devrait bientôt démarrer... "Il y a aussi eu la réfection de l'école Jules-Ferry qui a subi deux incendies deux années de suite (...) Le groupe scolaire Célestin-Freinet a bénéficié du Plan de Relance. Jean-Jaurès va faire l'objet de toutes les attentions cette année (avec 80 % de subventions DPV sur la tranche 1 de la rénovation, soit 188 500 €) pour que les trois groupes scolaires soient rénovés à Bagnols", indique le maire.

Quatre villes éligibles à la Dotation politique de la Ville dans le Gard

La DPV 2022, qui s'élève à près de 460 000 €, va aussi aider d'autres projets à se concrétiser comme la rénovation des tribunes du stade de football et de la piscine (60 % de subvention sur un total de 63 400 €), les jeux et agrès sportifs au parc Marcel-Pagnol (60 % de subvention sur un total de 24 000 €) ou encore la requalification de l'avenue Vigan-Braquet qui devrait voir fleurir une piste cyclable (60 % de subvention sur un total de 360 000 €). "Bien sûr, cela améliore le quotidien de nos concitoyens, la qualité de vie dans ses quartiers, mais en terme économique aussi, ça aide beaucoup nos entreprises locales", pointe Jean-Yves Chapelet.

"Si l'État est présent, c'est parce qu'il y a des projets de la Ville et de l'Agglomération, rebondit la préfète. Ça permet d'aller là où l'ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine, NDLR) ne va pas ou de faire les choses plus rapidement." Dans le Gard, quatre villes sont éligibles à la DPV (Bagnols-sur-Cèze, Nîmes, Alès et Saint-Gilles) et représentent un peu plus de 4,8 millions d'euros de subventions.

Marie Meunier

Marie Meunier

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio