Publié il y a 1 an - Mise à jour le 29.03.2023 - Abdel Samari - 2 min  - vu 1061 fois

ÉDITORIAL Le vrai congrès du Parti socialiste se jouera dimanche prochain

congrès Parti socialiste

80e Congrès du Parti Socialiste (PS) au palais du Pharo à Marseille

- Photo via MaxPPP

Dimanche prochain, une nouvelle étape dans la stratégie adoptée par une bonne moitié des socialistes modérés sera validée ou infirmée. Est-ce qu'une candidate dissidente socialiste, Martine Froger pour la nommer, peut s'imposer face à une frange plus radicale de la Gauche, à savoir l'Insoumise Bénédicte Taurine au deuxième tour de l'élection législative partielle qui se déroule dans un département de l'Occitanie ?

Après l’annulation de l’élection législative dans la 1ère circonscription de l’Ariège, le premier tour de ce nouveau scrutin partiel avait lieu dimanche. Et même si cela ne concerne pas le Gard, mais l'Occitanie, cette élection a une saveur toute particulière. Alors que le congrès du Parti socialiste en début d'année n'a pas pu départager complètement la ligne en faveur d'une alliance avec La France Insoumise. Et une autre, plus compatible avec l'esprit d'une Gauche responsable et qui assume de gouverner. Ce match sera départagé dans les urnes d'une circonscription d'un petit département de 150 000 habitants dans le sud-ouest de la France. Car il s'agit bien là d'un affrontement au second tour entre une Gauche qui assume sa radicalité, qui frôle le populisme et quelques fois encourage même au chaos. Et une Gauche qui revendique haut et fort ses convictions tout en promettant de changer la vie des gens avec crédibilité dans la mesure où elle pourrait revenir au pouvoir. Tout cela se jouera serré dimanche prochain puisque c'est la députée sortante Insoumise Bénédicte Taurine, qui a le soutien de la Nupes, qui est arrivée en tête avec un peu plus de 30 % des voix (en recul par rapport à l'année dernière). Face à la socialiste dissidente Martine Froger qui a réuni 26 % des voix, en hausse de 8 points par rapport à 2022. Reste à savoir comment se fera le report des voix ? Du côté de Renaissance, arrivée en quatrième position, le choix est rapide. Malgré les positionnements divergents, l'appel à voter en faveur de la socialiste dissidente est large. Du côté des cadres locaux du PS et de la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, aucune ambiguïté non plus pour encourager leur candidate Martine Froger. L'inconnue à quelques jours du vote : comment se comporteront les électeurs du Rassemblement national ? Le parti de Marine Le Pen pourrait jouer les arbitres. Et la crainte est forte d'une porosité entre les électeurs extrêmes des deux côtés. Rappelons qu'en 2019, dans un sondage Odoxa, 36 % des sympathisants de La France Insoumise (LFI) déclaraient avoir une bonne opinion du Rassemblement national et 56 % d’entre eux considéraient que le parti d'extrême-Droite devait être considéré comme un parti comme les autres. Loin, très loin de la position de Carole Delga qui a fait du combat contre l'extrême-Droite, le combat de sa vie.

Abdel Samari

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio