Politique
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 19.03.2015 - eloise-levesque - 2 min  - vu 89 fois

L’INVITÉ DE LA RÉDAC’ Laurent Burgoa répond aux lecteurs d’Objectif Gard

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Après Jean Denat (PS), c'est au tour de Laurent Burgoa de passer sur le grill d'Objectif Gard. A quelques jours du premier tour des départementales, le 22 mars,  le leader de la droite gardoise se prête ce mercredi à quatre interviews de la rédaction. Place à présent aux lecteurs d'Objectif Gard et à leurs questions diverses et variées. 

Question de Benita : Monsieur Burgoa, la priorité des Gardois c'est l'emploi. Qu'avez-vous prévu pour favoriser la création d'emplois sur le Gard ?

 L.B : "Nous souhaitons investir afin de créer de l'emploi. Ce sera le cas en matière de vidéo-protection, collèges, voiries... C’est la priorité de tous les élus. Pour l'aéroport par exemple, je suis favorable à revenir à la subvention initiale qu'a diminué Jean Denat : 700 000€ contre 200 000€ cette année. Aujourd’hui, le Gard possède 14% de chômage, on a donc une vraie volonté politique".

Question de Laurent : Si vous n'obtenez qu'une majorité relative, allez-vous vous associer avec le Front National pour obtenir la présidence du Département ?

L.B : "J’ai toujours était très clair. Le Front National ne fera pas partie de la majorité".

Question de Francine : Votre campagne est axée sur l’insécurité. Pourtant, je prends Edgard tous les jours et l’incivilité est faible voire inexistante. D’ailleurs, des contrôleurs interviennent déjà régulièrement...

L.B : "La sécurité fait partie de l’une de nos 9 priorités. Ce sont des problématiques sur lesquelles on m’interpelle. C'est le cas de certains établissements scolaires. C’est un axe fort".

Question de Thierry : Je suis actif dans une association nîmoise et on est tous inquiets de l’arrivée de la droite aux commandes du Département, car souvent cela rime avec une baisse des subventions. Pouvez-vous garantir que ces aides vont être préservées ?

L.B : "La meilleure réponse que je puisse apporter, c'est qu'en tant qu’adjoint au maire, je finance les associations dans les quartiers. S'il y a des projets structurants en lien avec des communautés de communes, ils seront financés".

Eloïse Levesque

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais