Politique
Publié il y a 3 mois - Mise à jour le 23.11.2023 - CM - 1 min  - vu 860 fois

NÎMES MÉTROPOLE Le correctif de la Teom dans vos boîtes aux lettres

Chose promise, chose due. Les services des finances publiques du Gard envoient, en ce moment, un rectificatif de la Teom (Taxe d’enlèvement des ordures ménagères) aux administrés. Il y a deux mois, dans le calcul de la taxe foncière, les fonctionnaires avaient interverti deux chiffres.

La lettre en a certainement fait sursauter plus d’un. Actuellement, les services de la DGFIP du Gard (Direction générale des Finances publiques) procèdent à une régularisation du taux de Teom (taxe d'enlèvement des ordures ménagères) inscrit dans le calcul de la taxe foncière.

Il y a deux mois, le directeur des finances publiques, Frédéric Guin, reconnaissait une méprise de ses services : « Il y a eu une erreur qui a été commise, je l’assume. C’est totalement exceptionnel, ça n’était jamais arrivé chez nous. »

L’erreur, c’est d’avoir interverti les deux décimales du taux de teom : 11,77 % au lieu de 11,71 %. Selon nos informations, ce couac concernerait 100 000 personnes qui résident sur le territoire de Nîmes métropole, soit un manque à gagner de 1,7 M€.

Parmi nos lecteurs, certains se sont étonnés d’avoir reçu cet avis, comme Sophie*, habitante du quartier de l'Eau Bouillie : « En temps normal, cela pourrait éventuellement passer mais là, pas du tout, sachant que les tournées pour le ramassage des ordures ménagères ont réduit de moitié. Continuer à payer pareil, pour moitié moins de passages, c'était déjà un peu casse-pied… Mais là, payer plus pour moins de service, en temps d'inflation, c'est franchement, n'ayons pas peur des mots, du foutage de gueule. »

*Son prénom a été modifié. 

CM

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio