Publié il y a 1 an - Mise à jour le 06.01.2023 - Abdel Samari - 3 min  - vu 1044 fois

NÎMES Le Projet d’établissement 2022-2027 du CHU voté à l’unanimité

Nicolas Best

Nicolas Best, directeur du CHU de Nîmes

- Photo Abdel SAMARI

À l’issue de son dernier Conseil de surveillance, qui s’est tenu le vendredi 16 décembre 2022, le CHU de Nîmes a voté son Projet d’établissement 2022-2027 à l’unanimité.

Véritable feuille de route stratégique comportant plusieurs volets, le Projet d'établissement des hôpitaux donne un cap et un cadre aux actions pour les cinq prochaines années. Pour l’établissement hospitalier nîmois, sa validation par l’ensemble des instances a été un succès. « C’est avec confiance que nous abordons cette période 2022-2027. Le Projet d'établissement décrit les ambitions du CHU et rappelle les valeurs fondamentales qui guident notre action », indique Nicolas Best, directeur général du CHU de Nîmes, en sortie du Conseil de surveillance. Parmi ces volets, celui du projet médico-soignant, dont la clef de voûte sera l’innovation et la consolidation des activités de recours, offrira un parcours autour de plateaux techniques ou ambulatoires efficients, et promouvra par ailleurs le droit des usagers et la bientraitance.

« En conformité avec la philosophie du projet médico-soignant, cette feuille de route 2022-2027 affirme la gouvernance par les projets et la dynamique d’activité qui en garantissent sa faisabilité, tout en lui donnant les moyens financiers indispensables à ces missions », indique Nicolas Best. Abordant divers items fédérateurs, le projet social, construit à partir d’un diagnostic partagé, aura pour axe la facilitation du parcours des professionnels, afin d’améliorer l’accueil et l’intégration des nouveaux soignants, tout en favorisant les conditions de vie au travail, préservant la santé des personnels hospitaliers et encourageant un dialogue social.

Le volet du projet social médical, qui se focalisera sur le triptyque Attractivité / Recrutement / Fidélisation, veillera à repérer les compétences médicales et mettre en place un accompagnement individuel au sein d’un parcours professionnel consolidant dans le même temps le dispositif au management médical. « Nous souhaitons également améliorer la valorisation professionnelle pour nos praticiens et l’ensemble de nos soignants », ajoute le directeur général.

« Valoriser l’exercice médical à l’hôpital, détecter, prévenir et traiter des situations conflictuelles ou bien l’évaluation et l’analyse des risques de pénibilité sont quelques-uns des points et enjeux que nous souhaitons mettre en place pour améliorer et enrichir les conditions de travail. Cela passera aussi par l’augmentation des capacités d’accueil en crèche, le développement des services à la personne, des offres de sport et de relaxation à l’hôpital. C’est aussi ça le Projet d’établissement ! », ajoute Nicolas Best.

Le volet du Schéma directeur immobilier, structurant pour l’avenir (et bien au-delà de 2026), améliorera le confort hôtelier pour les patients avec l’augmentation du nombre de chambres individuelles et répondra encore davantage aux nouveaux défis du futur liés aux épidémies et à leurs conséquences sur les organisations hospitalières sur les sites de Carémeau sud et nord. Notons l’objectif de création de bâtiments « par filière » afin d’assurer une cohérence géographique dans les prises en charges tout en garantissant un engagement dans le développement durable, grâce à l’utilisation notamment de matériaux éco-responsables (béton bas carbone).

Au service de ce projet, la stratégie financière joue un rôle fondamental grâce à une politique qualité comptable garante de la crédibilité du CHU dans ses partenariats financiers et un financement du plan pluriannuel d'investissement qui repose sur la dynamique de l’activité et s’appuie sur un soutien aux projets médico-soignants. « À travers l’essor des centres experts pluridisciplinaires de référence, véritable enjeu des années à venir, notre CHU démontre sa capacité à envisager et dessiner, dès aujourd’hui, l’hôpital de demain. Véritable acteur d’un bassin gardois et de la basse vallée du Rhône toujours en mutation, nous allons développer, encore plus, les relations ville-hôpital ainsi que le rôle support du CHU dans le Groupement hospitalier de territoire (GHT), pour en faire un partenaire d’une vie et continuer à offrir une pluralité de soins et de prises en charge toujours plus qualitative et spécialisée. Ce maillage, adossé aux directions communes avec six Ehpad et un hôpital de proximité au Vigan, dépasse désormais le cadre de son propre territoire ; grâce à la coopération historique avec le CHU de Montpellier, adossé à la même université, et plusieurs partenariats internationaux, plaçant ainsi notre établissement sur un réseau plus que jamais en mouvement. L’avenir est un challenge que nous pourrons réussir qu’ensemble », conclut Nicolas Best.

Abdel Samari

Santé

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio