Société
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 16.12.2017 - thierry-allard - 2 min  - vu 938 fois

BAGNOLS Un lotissement à la place des caravanes de Bazine

Cela fait plus de quatre décennies que plusieurs familles de issues de la communauté des gens du voyage habitent sur le terrain municipal de Bazine, au dessus de l’ancienne décharge de la route de Carmignan à Bagnols.
Le projet a été présenté sur place jeudi après-midi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Aujourd’hui, ce sont sept familles, soit une vingtaine de personnes, qui y résident dans des caravanes. Des conditions difficiles, qui vont bientôt changer.

« Ils nous ont fait quelque chose de bien »

En effet, un projet de Résorption de l’habitat indigne (RHI) a été mis sur pied par la mairie de Bagnols, le bailleur social Logis Cévenols et l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (l’ANAH), après trois ans de travail entre les partenaires. Et chacun son rôle : « la mairie s’occupe de la partie aménagement, pour viabiliser le site et aménager la plateforme sur laquelle seront construits les logements, ces travaux sont financés à 100 % par l’ANAH », explique le premier adjoint Denis Rieu. Pendant ce temps, une Maîtrise d’oeuvre urbaine et sociale a été montée « pour faire le lien et accompagner les familles pour se projeter dans leur futur mode de vie », précise la chef du projet politique de la ville et renouvellement urbain à la mairie Charlotte Buhot. Logis Cévenols construira quant à lui les logements, sur la plateforme de 2 300 mètres carrés. Précisons que ce projet atypique est éligible pour le bailleur aux crédits de l’Union européenne dans le cadre du fonds FEDER.

Des logements conçus avec leurs futurs occupants : « les familles sont parties prenantes, explique Charlotte Buhot. Par exemple, nous avons adapté l’organisation pour que les caravanes trouvent leur place. » Une méthode appréciée par les principaux intéressés, à qui le projet définitif a été présenté le 10 octobre dernier : « ils nous ont fait quelque chose de bien, en prenant en compte qu’on est des gens du voyage et qu’on a nos caravanes », se réjouit Yoann Jean, qui est né et a toujours vécu sur ce terrain.

Et il ne tarit pas d’éloges sur l’équipe municipale actuelle, « la seule à nous avoir fait quelque chose en plus de 35 ans, le maire à tenu sa parole. » Reste maintenant à concrétiser le projet. « Le permis de construire a été déposé dans la foulée de la présentation du projet, et le panneau du permis sera posé dans les prochains jours, précise Charlotte Buhot. A partir de là, il y a une période de deux mois pour les éventuels recours, et on démarrera la construction des sept maisons en février. »

Il y en a pour environ un an de travaux. Pas de quoi tempérer l’enthousiasme de Yoann Jean : « on a attendu 35 ans, on peut bien attendre encore quelques mois ! »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Société

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais