Publié il y a 30 jours - Mise à jour le 22.05.2024 - Thierry Allard - 2 min  - vu 566 fois

BAGNOLS/CÈZE Un don de la Fondation Vinci finance un véhicule pour Riposte

Les équipes de Riposte et de Vinci, mardi soir à Bagnols

- Photo : Thierry Allard

C’est peu dire que ce véhicule, acquis l’année dernière par l’association Riposte grâce à un don de la Fondation d’entreprise Vinci pour la cité, est utilisé.

En effet, Riposte s’en sert pour son CAARUD, son Centre d’accueil et d’accompagnement pour la réduction du risque des usagers de drogues. « Nous avons une équipe qui fait des maraudes avec la Croix-Rouge, ils vont sur les teufs, dans les squats ou auprès des jeunes qui vivent en camion dans les alentours », développe le président de Riposte, le Dr Dominique Pagès. Ces maraudes permettent de distribuer des kits de réduction des risques, avec des seringues, des filtres ou encore des préservatifs, mais aussi des kits d’hygiène et de prodiguer, dans la mesure du possible, des soins infirmiers si nécessaire.

« Ce véhicule a une utilité sociale, pour l’aller-vers, car même si on a une partie de la population qui vient au CAARUD (avenue du Bordelet, ndlr), il y a toute une partie qui ne viendra jamais, qui est dans la marginalité de la marginalité », explique Jean-Luc Cortial, le directeur de Riposte. « Ce n’est pas un travail facile, avec des personnes en grande difficulté », reprend le Dr Pagès, surtout que jusqu’à l’acquisition du véhicule, le personnel de l’association devait parfois utiliser ses voitures personnelles.

Bref, l’association avait un grand besoin d’un véhicule de type utilitaire, mais disposant de cinq places et pouvant tracter une remorque. Elle a pu l’acheter grâce au don de la Fondation Vinci, d’un montant de 10 000 euros, soit « plus de 60 % du prix d’achat », précise le directeur de l’association. Et ce grâce à l’intervention du conseiller municipal Claude Roux, qui a mis l’association et la fondation en rapport.

Une fondation qui soutient « des projets assez variés, mais toujours autour de l’insertion, par le logement, la mobilité, le travail, la formation, aussi en milieu rural comme dans les territoires défavorisés », explique Laurent Noé, responsable du service client et de la communication de Vinci Autoroutes et parrain pour la fondation d’entreprise, venu mardi soir à Bagnols avec le directeur d’exploitation de Vinci Autoroutes Mohamed Zaouech et le directeur régional de Vinci Autoroutes Jérôme Pissonnier. Et si la fondation, qui soutient d’autres projets dans le Gard, a décidé d’aider le projet de Riposte, c’est « qu’il lutte vraiment contre l’exclusion », souligne Laurent Noé.

Thierry Allard

Société

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio