Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 16.08.2023 - Marie Meunier - 4 min  - vu 2948 fois

ROCHEFORT-DU-GARD Un lotissement sans Internet et un retard général sur la fibre

Les habitants du lotissement Clos Le Carignan rochefort

Les habitants du lotissement Clos Le Carignan se sentent abandonnés. 

- photo Marie Meunier

À Rochefort-du-Gard, les habitants du nouveau lotissement Clos Le Carignan (impasse de Bourboulenc) sont désemparés. Sans fibre, sans ADSL, dans une zone où un seul opérateur téléphonique capte, on ne leur propose aucune solution pérenne. Et ils ne sont pas les seuls à rencontrer des problèmes sur la commune. 

"Personne ne veut s'en occuper, il y a quelque chose de kafkaïen", déplore Nicolas. Lui et sept autres familles vivant impasse de Bourboulenc ont dû apprendre à se débrouiller sans réseau Internet. Tout neuf, ce nouveau lotissement a été construit pour être fibré, une fois occupé. Les premières familles ont emménagé en juin 2022. Nous sommes à l'été 2023, bientôt une dizaine de foyers y vivront mais la fibre n'est pas là. Pourquoi ? "Il manquerait le câble reliant l'intérieur et l'extérieur du lotissement", avance un des riverains. 

Chacun d'eux a pourtant fait la démarche individuellement pour être raccordé. Mais aucune demande n'a abouti. Sans ADSL, ces habitants recourrent au système D pour parvenir à avoir Internet. Ceux qui ont la chance d'avoir Orange pour opérateur mobile -le seul qui capte à cet endroit- usent du partage de connexion. D'autres utilisent des boîtiers de dépannage fournis en boutique mais qui ne sont que temporaires. D'autres encore ont investi dans un abonnement Starlink à minimum 40€ par mois. Pas le moins cher mais "performant dans les zones blanches", soulignent les riverains. 

La moyenne d'âge dans le lotissement est autour de 30-40 ans. Ils sont cinq à télétravailler à temps partiel ou complet. "Parfois, je fais des visioconférences avec des clients et d'un coup, l'image ne bouge plus. Je dégaine vite mon téléphone en m'excusant", témoigne un résident. "On est dans un lotissement familial avec des enfants. Dans une époque où le multimédia a toute sa place, ils en ont besoin pour l'école, pour faire leurs devoirs", rebondit un autre papa. 

"On compte sur le fait que l'on va se débrouiller"

Les riverains veulent être entendus. Ils ont fait remonter leur problématique auprès de la mairie de Rochefort-du-Gard, d'Orange. En vain : "On compte sur le fait que l'on va se débrouiller. On peut comprendre que cela prend du temps de déployer la fibre mais dans les zones où il n'y a rien, comme ici, cela devrait être prioritaire", pointe Nicolas. 

Rémy Bachevalier, le maire de Rochefort-du-Gard, comprend les difficultés des habitants du lotissement. Il explique : "Pour l'instant, ce lotissement est privé. Les travaux ne sont pas encore terminés, des logements sociaux vont encore y être construits. La procédure veut que le lotissement soit fini pour que cela passe dans le domaine public. La déclaration de fin de travaux doit être faite par le lotisseur. C'est lui qui a la main pour l'instant." La direction d'Orange indique qu'il y a en effet "un processus spécial" à suivre et "que connaissent les promoteurs". C'est bien eux "qui doivent faire la demande pour se raccorder et faire connaître l'immeuble."

Des entreprises qui songent à déménager

Au-delà de ce cas particulier, Rochefort-du-Gard accuse un grand retard en termes de déploiement de la fibre. La commune de près de 8 000 habitants devait être à 100% couverte depuis fin 2020 comme il était inscrit dans une convention de programmation et de suivi des déploiements de FttH, signée en 2017 par le Grand Avignon (auquel Rochefort-du-Gard est rattachée, ndlr). En 2023, la fibre est loin d'être de partout. "Les armoires sont posées mais il manque la connexion à la fibre", glisse le maire. 

rémy bachevalier rochefort-du-gard
Rémy Bachevalier est maire de Rochefort-du-Gard depuis 2020. • photo Marie Meunier

Le 19 juin dernier, ce dernier a envoyé un courrier aux deux préfètes du Vaucluse et du Gard. À la première, il a écrit : "Je reste persuadé qu'une intervention, une médiation conjointe de nos deux préfectures auprès des représentants de la société Orange pourra faire évoluer la situation qui devient invivable et met en péril le tissu économique local." À la préfète du Gard, il a fait savoir : "Le non-suivi du déploiement de la fibre, la présence d'armoires non-raccordées et toutes les micro-coupures que nous subissons constamment sont un calvaire pour les 400 TPME que nous avons sur la commune et qui ont pour la plupart besoin d'Internet pour travailler." 

En effet, plusieurs chefs d'entreprise ont signifié au premier magistrat rochefortais que si la situation ne s'arrangeait pas, ils songeraient à s'installer sur une autre commune fibrée. Ils reçoient aussi régulièrement des plaintes d'habitants mécontents. En 2022, une pétition a même été lancée par des résidents déplorant que "de nombreux quartiers de Rochefort-du-Gard restent en zone blanche. L'ADSL ne suffisant plus". Elle avait recueilli plusieurs centaines de signatures de personnes désireuses "d'avoir la fibre pour télétravailler, pour leurs loisirs" et de "dire stop à la fracture numérique". 

"Il y a eu un peu de retard"

Lors du salon des maires de novembre 2022, Rémy Bachevalier et son adjoint, Michel Renaudin, très actif sur le dossier, ont fait remonter la situation à des représentants d'Orange. "Ça a bougé ensuite quinze jours puis plus personne n'a répondu", se désole l'édile. 

Contactée par Objectif Gard, la direction d'Orange assure que "le déploiement de la fibre est en cours" sur la commune. Elle précise qu'à ce jour, "63% des logements ou locaux commerciaux de Rochefort-du-Gard sont éligibles à la fibre. C'est-à-dire qu'ils peuvent appeler leur opérateur et avoir la fibre." Ce ne sont pas les 100% qui ont pu être annoncés, "il y a eu un peu de retard", concède la direction d'Orange. C'est dû notamment à un changement de prestataire qui a eu lieu cette année. D'autres communes côté Vaucluse rencontrent le même problème. 

Marie Meunier

Société

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio