PolitiquePolitique.

JULIEN SANCHEZ, CANDIDAT FN AUX ÉLECTIONS CANTONALES 2011 SUR NÎMES V EXPRIME SA DÉCEPTION DE VOIR FRANCK PROUST, CANDIDAT UMP, REFUSER DE DÉBATTRE AVEC LUI

Julien SANCHEZ, Membre du Comité Central du Front National, Conseiller régional du Languedoc-Roussillon et Candidat aux élections cantonales dans le canton de Nîmes V vient de nous faire parvenir un communiqué suite au refus de Franck PROUST de débattre cette semaine avec "l'adversaire que lui ont démocratiquement choisi les Nîmois dimanche" selon le candidat FN.

www.objectifgard.com vous propose de découvrir le communiqué :

"Avant le 1er tour, Franck PROUST (conseiller sortant UMP) s'était défilé lors du débat organisé par France 3 Languedoc-Roussillon entre les candidats du canton de Nîmes V alors même que ce débat était l'occasion de parler de Nîmes et de valoriser notre ville dans toute la région.

Très courageux, il avait envoyé M. RIVENQ (UMP Alésien) pour débattre à sa place avec Mme EL BAZ (candidate PS), M. BOUGET (candidat PCF / Front de Gauche) et moi même.

En direct, M. RIVENQ promettait alors (mais on sait ce que valent les promesses de l'UMP) que M. PROUST se réservait pour le second tour et qu'il débattrait entre les deux tours avec son adversaire quel qu'il soit, s'il était sollicité pour le faire.

Sollicité ces jours-ci par un important media Nîmois pour débattre en direct avec l'adversaire que les électeurs lui ont choisi, Franck PROUST vient de refuser officiellement de le faire.

A-t-il eu peur de m'affronter ?

A-t-il eu peur de révélations le concernant ?

Se sent-il incapable de défendre son (dépôt de) bilan ?

A-t-il conscience qu'il perd des voix chaque fois qu'il ouvre la bouche ?

Les Nîmois, qui veulent aujourd'hui des élus courageux et qui mouillent la chemise pour eux, apprécieront ce nouveau mépris de la droite du blabla et du bling bling.

Pour rompre avec cette classe politique pitoyable au service de ses seuls intérêts, les Nîmois doivent choisir Julien SANCHEZ dimanche.

Ouvert, acceptant le débat, Julien SANCHEZ assumera, lui, réellement son mandat, en étant à l'écoute de tous les citoyens (quelles que soient leurs opinions politiques), là où Monsieur PROUST, véritable bonnet d'âne du Conseil Général, n'a assisté en 6 ans et demi qu'à 53% des séances de l'assemblée départementale (chiffres sourcés qu'il n'a jamais démentis) tout en touchant à taux plein ses indemnités de plus de 2300 euros nets mensuels."

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité