Actualité générale.Actualités

VILLAGE DES MARQUES : Le collectif « Uzès doit continuer de vivre » veut déposer un recours suite à l’avis favorable de l’enquête publique

Le maire d'Uzès et le commissaire de l'exposition Marc Stammegna (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

 

Rencontre entre le commissaire enquêteur et les commerçants lors de la dernière réunion pour l'enquête publique le mois dernier à Uzès.

« On va s’adresser au Bon Dieu plutôt qu’à ses Saints« , s’exaspère Denis Liège, commerçant d’Uzès et membre du collectif « Uzès doit continuer de vivre ». Comme le laissait présager André Carrière lui-même , le commissaire enquêteur a émis le 15 octobre un avis favorable au Village des marques, qui doit s’établir d’ici 2015, dans la commune de Fournès, à la sortie Rémoulins de l’A9. « La majorité des élus sont d’accord avec ce projet! Quant au maire d’Uzès, il nous dit qu’il est contre, mais en baissant la tête, comme les autres« , explique le militant.

La remise du rapport a été « rapide »… Trop pour les commerçants qui entendent déposer un recours auprès du tribunal administratif. « Normalement,  le commissaire enquêteur aurait du attendre un mois entre la date de la clôture de l’enquête (28 septembre) et l’annonce de l’avis« , précise Denis Liège. Avant de rajouter : « certaines villes n’ont d’ailleurs pas été suffisamment informées du déroulé de l’enquête« . De petits vices de forme, qui pourraient faire ralentir le projet…

Du côté des autres collectivités, la communauté de communes du Pont-du-Gard a émis un avis favorable. « Les élus font valoir les ‘350 emplois qui vont être créés’, mais les entreprises commerciales, qui sont en difficulté vont d’abord reclasser leurs salariés et n’embaucheront pas des Gardois« , pense le commerçant.

Le SCOT, Uzège-Pont-du-Gard a émis un avis défavorable, tout comme la CCI de Nîmes. Hier à l’occasion d’un point presse, son président Henry Douias réaffirmait son avis « défavorable ».

L’avenir du projet

Prochaines étapes du projet : la modification du PLU (Plan Local d’Urbanisme) et du SCOT Schéma de Cohérence Territoriale) des collectivités concernées. Ce dernier « prévoyait à l’origine de créer sur le territoire concerné une activité à haute valeur ajoutée » avait précisé le commissaire enquêteur. Après avis de la CDAC (commission départementale d’aménagement commercial), la municipalité attribuera alors les permis de construire nécessaires à la société DTZ pour créer le Village.

Le bras de fer se poursuit donc autour du Village des marques… Avec un avantage pour ses partisans.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité