Politique

MISE AU POINT. Communiste ? « C’est fini » pour Jean-Paul Boré

D.R/C.M
D.R/C.M
D.R/C.M

Un coming out politique... Ce soir, dans le cadre de la présentation des 24 membres de sa liste pour les municipales nîmoises, le leader de Tous Pour Nîmes a tenu à opérer "une mise au point définitive". "Certains disent que j'aurais un point faible, celui d'avoir été ou d'être communiste. Oui j'ai appartenu au parti communiste comme mon père. (….) Mais lorsque j'ai décidé de mener le combat avec Georges Frêche* aux élections régionales, mon parti m'a traité comme un paria ! J'ai claqué la porte, c'est fini", explique celui qui, au-delà du message envoyé aux membres de son association, s'adressait en priorité à la presse. Et de conclure : "Je garde avec moi les valeurs de partage et de solidarité. Je suis un homme libre et je n'appartient ni n'appartiendrais à aucun parti".

 *Georges Frêche avait été exclu du Parti socialiste après ses propos sur le nombre de joueurs noirs en équipe de France. 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité