Société

PONT-SAINT-ESPRIT La ville fait le point sur sa délinquance

Élus et gendarmes à l'issue du CLSPD de Pont-Saint-Esprit, hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Élus et gendarmes à l'issue du CLSPD de Pont-Saint-Esprit, hier soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) s’est réuni hier à Pont-Saint-Esprit.

Ce conseil, qui réunit élus, gendarmes, procureure de Nîmes et spiripontains a été l’occasion de « débats, des spiripontains nous ont fait part de leurs expériences, et nous avons échangé sur la politique de la ville » raconte le maire Roger Castillon.

Une délinquance « en stagnation »

Le sujet principal a bien sûr été la délinquance. Une délinquance en « stagnation au deuxième semestre 2014 par rapport au deuxième semestre 2013 », explique le lieutenant Didier Perrin, en charge de la brigade de gendarmerie de Pont. Le commandant de la brigade de gendarmerie de Bagnols Philippe Daziano-Leclercq précise que si la délinquance à stagné, il y a eu « des vases communicants », avec « une progression de 30 % des cambriolages et une forte baisse des vols de voiture. »

Si la délinquance stagne, la part des mineurs a quant à elle spectaculairement chuté sur la même période, avec « une baisse de 50 % du nombre de mis en cause mineurs à Pont-Saint-Esprit » indique le commandant Daziano-Leclercq.

Des chiffres qui permettent de mesurer l’impact des mesures prises lors du CLSPD, comme les dispositifs Point Rencontre Parents ou encore Un Pont pour la Citoyenneté, qui vise à rompre l’isolement et à mener des actions citoyennes en partenariat avec le Conseil général. « D’autres actions sont mises en place pour prévenir l’évolution de la délinquance », affirme Roger Castillon.

Des actions contre l’habitat insalubre et une intervenante sociale

Par ailleurs, et suite au démarrage de l’OPAH (LIEN), « la gendarmerie va s’impliquer dans le cadre de la politique de la ville, affirme le commandant. Nous allons mener des actions contre les infractions liées à l’urbanisme », notamment sur des problématiques d’habitat insalubre.

Parallèlement, Pont-Saint-Esprit se distingue pour « ses interventions à caractère social, avec des violences intrafamiliales ou des problèmes d’alcoolisme », d’après le lieutenant Didier Perrin. Alors le commandant a annoncé hier « la venue d’une intervenante sociale affectée au groupement de gendarmerie, qui va travailler sur Pont-Saint-Esprit et Bagnols. Elle va nous aider sur les enquêtes de violences intrafamiliales, de violences faites aux femmes ou aux mineurs. »

Et le commandant de préciser que « ce sera un relais qui permettra d’engager d’autres services que l’action pénale. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité