Société

ALÈS 300 citoyens tirés au sort pour la définir la politique de la ville

Tirage au sort électronique par quartier, en présence de citoyens déjà volontaires. EL/OG
Tirage au sort électronique par quartier, en présence de citoyens déjà volontaires. EL/OG

La semaine dernière, conformément à la loi du 21 février 2014, Alès Agglomération a organisé un tirage au sort pour désigner un conseil citoyen qui apportera sa voix dans la construction de la future politique de la ville. 7 territoires seront concernés par une rénovation urbaine soutenue par l'Etat : Anduze cœur de ville, Alès centre ville, Rochebelle, Cauvel-La Royale, Près-St-Jean, Cévennes, et Tamaris.

300 habitants de l'agglo  - 50 par quartier - ont ainsi été tirés au sort par papier et par électronique à partir de trois sources : l'Etat-civil, les bailleurs sociaux et la mission locale. "Ces personnes pourront être force de proposition et débattre sur leur vision de leurs quartiers. Ils seront représentés aux comités techniques et de pilotage", avance Marc Peyroche, directeur du Pôle ressources et politique de la ville.

Reste à les convaincre d'adhérer. Aucune obligation de participation n'existe si on est tiré au sort. "Il faudra aller vers eux et leur expliquer l'enjeu de ce conseil citoyen. Pour certains quartiers, ça sera facile, les gens ont l'habitude de travailler ensemble. Pour d'autres, comme Tamaris ou le centre ville, ça sera peut-être plus compliqué", ajoute le responsable. L'Agglo espère en attirer une trentaine.

Depuis 2014, des cafés participatifs citoyens ont déjà été mis en place dans chaque quartier Politique de la Ville de l’Agglomération, réunissant au totale plus de 140 habitants. 40 ont d’ores et déjà attesté par écrit de leur volonté de prendre part aux Conseils Citoyens, prévus par la loi LAMY. "Il y a des choses à revoir et à retravailler dans ces quartiers, ce conseil citoyen est un espoir. J'espère que ça aboutira à quelque chose", a souhaité une habitante pendant le tirage au sort.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

1 commentaire sur “ALÈS 300 citoyens tirés au sort pour la définir la politique de la ville”

  1. On croit rêver! Alors que Roustan impose un projet de golf-immobilier, sans la moindre concertation , sur un quart de la commune de St hilaire et que la municipalité de St Hilaire a été élue contre ce projet, voilà qu’il « monte » des comités pour définir la politique de la ville. Tout cela est un gros pipeau : dans la réalité ces comités phagocytés par ses amis, n’agiront qu’à la marge, sur l’accessoire ou pour valider les choix du chef.
    Il faut tout radicalement changer et non bricoler un système démocratique vermoulu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité