Société

UN JOUR, UN VILLAGE Quissac : un premier bassin de rétention voit le jour sur le Vidourle

Les travaux ont commencé début décembre. DR
Les travaux ont commencé début décembre. DR

Ce mercredi, l'Etablissement Public Territorial de Bassin Vidourle a inauguré le début des travaux d'un bassin de rétention d'eau situé à Quissac. Il protégera le nord de la commune, soit entre une vingtaine et une cinquantaine d’habitations.

Lors des crues de 2002, un habitant de Quissac décède. Depuis, les inondations se sont multipliées et le Etablissement Public Territorial de Bassin Vidourle vise la construction de 10 bassins de rétention le long de la rivière. Après plusieurs années d'études, le chantier d'un premier ouvrage a démarré début décembre sur le bassin de la Garonnette, la zone la plus touchée il y a 13 ans.

Ce réservoir disposera d'une capacité de stockage de 140 000 m3 en 12 heures, soit le volume d'une crue qui n'intervient statistiquement que tous les 100 ans. Il sera livré d'ici 8 mois. "Si 2002 se reproduit, ça doit tenir, mais le risque zéro n'existe pas. Un déversoir de surface permettra le passage du surplus d'eau. L'aménagement réduira fortement les effets de l'inondation", assure Eric Vuillermet, maître d'oeuvre.

L'ouvrage a nécessité un investissement de 3,8 millions d'€ répartis entre l'Etat, la Région, l'UE, et les deux conseillers généraux du Gard et de l'Hérault. Le syndicat mixte veut aller beaucoup plus loin. "Des études sont en cours pour les autres projets de bassins de rétention sur les affluents du Brestalou ou de la Courme. Il faut que ça soit fait rapidement. J'espère que l'Etat va continuer de nous aider. Toute la vallée est concernée", répète Christian Valette, vice-président de l'EPTB. "L'Etat accompagnera les collectivités si elles montrent que le coût est à la hauteur de l'efficacité", répond la préfecture.

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité