Politique

DÉPARTEMENT Reprise du RSA par l’État : « le compte n’y est toujours pas » pour le PCF

Christian Bastid, président du groupe PCF au conseil départemental du Gard. Photo : Eloïse Levesque / Objectif Gard.
Christian Bastid, président du groupe PCF au conseil départemental du Gard. Photo : Eloïse Levesque / Objectif Gard.

À travers un communiqué, le président du groupe PCF au Département, Christian Bastid, exprime sa position sur la possible reprise en charge du RSA par l'État. Le 25 février, le Premier ministre a proposé tel principe, suite à une rencontre avec les responsables de l'Assemblée des départements de France.

Depuis la crise économique, la hausse des dépenses sociales - qui lui est inhérente - et la baisse des aides de l'État, les Départements sont pris à la gorge. "Toutes les collectivités territoriales subissent les effets désastreux de l'austérité pour financer un soi-disant pacte de responsabilité", estime Christian Bastid qui demande un "moratoire sur la baisse des dotations" de l'État.

Si la recentralisation du RSA est une bonne nouvelle pour les communistes, "le compte n'y est toujours pas". "Nous attendons un transfert rapide à l'État des dépenses du RSA, dès avant 2017, et le choix de 2014 comme année de référence". Pour le Gard, cela "représente plus de 50 M d'€ (montant du reste à charge)". Pas une paille…

Lire aussi : DÉPARTEMENT Reprise du RSA par l’État : Denis Bouad et Laurent Burgoa réagissent

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité