Société

ALÈS Soyez fous, devenez l’un des 1000 Fous Chantants !

Les Fous Chantants aux arènes. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Les Fous Chantants aux arènes. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Comme chaque été, après une semaine de stage à Alès, les Fous Chantants rendent hommage à un artiste lors d'un grand spectacle organisé aux arènes du Tempéras. Il est encore temps de rejoindre les choristes pour l'édition 2016, prévue du 23 au 30 juillet.

Cette 19e édition rendra hommage à Luc Plamondon, connu pour son travail dans les comédies musicales Starmania et Notre-Dame-de-Paris. Il a également signé de nombreuses chansons pour Céline Dion, Garou, Isabelle Boulay, Patrick Fiori, Richard Cocciante, etc.

C'est donc un vaste répertoire qui sera mis à l'honneur cet été par les choristes. A deux mois de l'événement, ils sont déjà 850 à avoir rejoint l'aventure. Pour l'instant, ils s'entraînent de chez eux avant la grande répétition générale d'une semaine au fort Vauban d'Alès. Mais pour être au complet, les organisateurs recrutent encore des « Fous ».

Qui peut être choriste ?

« Tout le monde », répond Jean-Claude Bernard, co-président des Fous Chantants. « Il n'y a aucune obligation d'appartenir à une chorale ou un groupe ». Inutile également d'avoir des connaissances en solfège. « Il suffit juste d'avoir l'envie de chanter ! », assure-t-il.

Chaque année, les choristes viennent des quatre coins de France mais aussi de pays étrangers. « Finalement, nous avons assez peu de locaux », regrette Jean-Claude Bernard. Généralement, sur les 1 000 choristes, on compte moins d'une centaine de Gardois « mais on accentue notre communication auprès d'eux ».

En 2016, 25% des choristes participeront pour la première fois à l'événement. Pour la grande majorité, il s'agit de femmes. « Nous recherchons aussi davantage d'hommes même si ce n'est pas un vrai problème qu'ils ne soient pas nombreux car la sonorisation permet d'augmenter la puissance de leur voix », explique le président.

Au début de l'aventure, en 1998, ils étaient 700 à rendre hommage à Jean Ferrat. Deux ans plus tard, les compteurs ont explosé avec la venue de Jean-Jacques Goldman : 1 100 choristes ont chanté à ses côtés.

Inscriptions et tarifs en cliquant ici.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité