Politique

GARD L’ex-ministre en campagne pour la présidence du PRG

Photo : Coralie Mollaret.
La présidente du PRG par intérim, Sylvia Pinel, entourée de ses militants. Photo : Coralie Mollaret.

L’ancienne ministre aujourd’hui 1ère vice-présidente de la Région a rencontré, hier soir à Marguerittes, les militants du Parti Radical de Gauche. 

Dans le Gard, Sylvia Pinel est un peu chez elle. Première vice-présidente de la grande Région (une fonction qui, un temps, devait revenir à Damien Alary), l’ex-ministre du Logement a mouillé son maillot, l’année dernière à Marguerittes, pour soutenir ses candidats aux Départementales. Cette fois, c’est pour sa propre cause que la responsable politique vient plaider. Les 2,3 et 4 septembre se tient à La Rochelle le congrès du PRG. Objectif : désigner le successeur de Jean-Michel Baylet, qui a quitté la présidence après son entrée au gouvernement, en février.

Proche de ce dernier, l’actuelle présidente par intérim part favorite. Il en faudra toutefois plus pour convaincre les rangs gardois qui, présidés par Michel Cegielski, aspirent à grossir électoralement. L'appétit du PRG 30 s'est aiguisé aux Régionales de décembre, avec l’élection de la conseillère régionale Monique Novaretti. La formation gardoise qui revendique 130 adhérents souhaite ainsi aller plus loin. Reste à savoir si elle aura les moyens de ses ambitions pour négocier avec le Parti Socialiste.

Sylvia Pinel favorable aux primaires à gauche 

Pour l'heure, Sylvia Pinel est claire : « je souhaite préparer l’avenir de mon parti ». Un parti « indépendant » qui « ne doit pas être une simple variable d’ajustement du PS ». Premier partenaire électoral, Sylvia Pinel se plait à rappeler ses « différences » avec le PS, notamment au niveau de l’économie « où le PRG est plus libéral et où nous pronons une fiscalité différenciée en fonction de la taille de l’entreprise ». Mais aussi au niveau sociétal : « nous sommes pour la légalisation du cannabis et nous serions allés plus loin dans le droit à mourrir dans la dignité ».

Lors du congrès de septembre, la question de 2017 sera également abordée. Favorable à des Primaires, Sylvia Pinel propose à ses militants un premier débat sur la stratégie politique à adopter : faut-il un candidat PRG pour la Présidentielle ? Le PRG doit-elle conclure un accord national avec le PS pour les Législatives ? Des questions qui, à un an des échéances, auront encore du mal à trouver des réponses...

Lire aussi : MARGUERITTES La Ministre Sylvia Pinel en visite pour soutenir la liste PRG

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “GARD L’ex-ministre en campagne pour la présidence du PRG”

  1. Peut-être le parti vers lequel se tourner. Le PS et ses représentants (élus et réélus et protégés) sont de moins en moins crédibles. place à d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité