Politique

ST-HILAIRE-DE-BRETHMAS L’opposition éjectée du conseil d’Agglo

Election des nouveaux conseillers communautaires de St-Hilaire, ce lundi. EL/OG
Election des nouveaux conseillers communautaires de St-Hilaire, ce lundi. EL/OG
Election des nouveaux conseillers communautaires de St-Hilaire, ce lundi. EL/OG

On le sait, la loi NOTRe vide les communes de leurs compétences. En 2020, développement économique, promotion du tourisme, prévention des inondations, eau, assainissement, collecte et traitement des déchets ménagers, ne seront plus du ressort des villes. Mais cette réforme a des conséquences plus discrètes et non moins dommageables. La fusion des agglomérations entraîne une perte de représentativité des petites communes et - par ricochet - des oppositions qui les composent. Le mode de scrutin choisi y participe.

Exemple flagrant il y a quelques semaines à La Grand'Combe, 5 100 habitants. De 9 représentants aujourd'hui au Pays Grand'Combien, elle n'en aura plus que 3 en arrivant à Alès Agglo au 1er janvier. La logique de la loi est respectée : on diminue les couches et le nombre d'élus. Mais la répartition des sièges est opérée à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne. Après ce calcul un peu barbare, le résultat est sans appel : les 3 élus restant seront de la majorité (PCF) l'opposition (UDI) est éjectée.

Idem hier soir à St-Hilaire-de-Brethmas. Autrefois, la commune était représentée par 3 sièges, dont un de l'opposition. Le conseil municipal a - conformément à la loi - organisé un scrutin à un tour pour désigner les deux restants de la future agglo. Un symbole, car la conclusion était écrite. 17 voix pour la majorité, 6 voix pour l'opposition et 1 nul, les deux sièges seront occupés par la liste menée par la majorité municipale (DVG). Daniel Croze et ses colistiers n'auront pas leur mot à dire sur la politique de l'agglo. "40% de la population ne sera pas représentée", a-t-il fustigé, demandant le soutien du maire, au nom de la démocratie. Jean-Michel Perret a refusé. "C'est regrettable. Mais une proportion à un pour un ne serait pas juste. Vous l'avez dit vous-mêmes, nous représentons 60%". La messe est dite.

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Articles similaires

4 commentaires

  1. Bonjour, juste une petite remarque à propos de la Grand Combe : les 3 élus ne sont pas tous PCF comme vous dites en utilisant cette désuète dénomination, c’est le résultat de cette désignation que vous qualifiez de barbare mais qui est bien légale et légitime.

  2. D’accord avec le cévenol car la majorité municipale de La Grand’Combe est représentée par 9 communistes, 9 socialistes et 5 société civile. Par ailleurs dans les 3 délégués pour l’agglo d’Alés, il y a 2 communistes et un socialiste.

  3. Il est gonflé M. Croze. En effet, quand lui et ses amis de droite détenaient la municipalité c’est à dire jusqu’en mars 2014 , il y avait 6 représentants à l’époque de St Hilaire au conseil d’Agglo et aucun de l’Opposition qui représentait pourtant 45% des voix. Ce « grand démocrate » n’en a pas accordé un seul sur les 6! Le jour où les faux-culs seront sur orbite , il n’a pas fini de tourner.
    La municipalité applique la loi : le premier revient à la liste qui a gagné la mairie et le second à la proportionnelle lui revient de droit . C’est le cas dans toutes les communes qui ont 2 élus : St martin, salindres, Anduze etc. St hilaire n’y déroge pas. Personne n’est éjectée. On peut discuter ce droit mais l’inverse favoriserait l’opposition qui aurait 1 élu c’est à dire autant que la majorité. La journaliste devrait aller voir si Roustan donne 45% des 25 sièges ( soit 11) à l’Opposition qui a obtenu plus de 45% des voix et pourtant vu son quota , il pourrait …lui.
    Entre nous quand on voit le mutisme depuis des années des représentants de la droite st-hilairoise à l’Agglo : on se passera d’un élu moutonnier de plus. Il y en a pléthore comme chacun peut le constater lors des séances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité