Politique

ALÈS La politique de la ville sous les projecteurs

Cinq associations pour la table ronde Formation et emploi. EL/OG
Cinq associations pour la table ronde Formation et emploi. EL/OG

Pour la seconde année consécutive, la sous-préfecture d'Alès organisait ce lundi Quartiers en Lumières au Cratère d'Alès, devant une salle comble. Objectif : mettre en valeur les acteurs de la Politique de la Ville, et donc l'action de l'Etat financeur.

Pendant plus de deux heures, 17 associations ainsi soutenues par les collectivités ont évoqué une initiative marquante sur l'une des thématiques définies : l'engagement citoyen à travers la culture, les valeurs de la République et l'insertion professionnelle. A l'instar de Face Gard qui met en lien des élèves de 3e avec les entreprises pour faciliter l'orientation professionnelle, ou l'école de codeurs, qui vient d'ouvrir les inscriptions de sa deuxième promotion. Autres actions mises en exergue : festival AVeC'Envie, festival Interculturel, les chantiers jeunes, les ateliers sociolinguistiques...

Au micro, le maire Max Roustan a profité de son intervention pour annoncer quelques idées pour le programme de rénovation urbaine ANRU 2, qui relève également de la politique de la ville : "On va faire une maison des projets ainsi qu'une ressourcerie pour un montant de 4 millions d'€".

Lire aussi :

SAINT-AMBROIX Politique de la ville : l'appel aux associations

 

 

 

 

 

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité