ActualitésPolitique

PETITE CAMARGUE Jean-Paul Franc répond à Jean Denat : « Notre avenir n’est pas à Nîmes, il est ici. »

petite-camargue-jp-franc-4

Jean-Paul Franc, président de la communauté de Petite Camargue tient à son identité. Pas question pour lui, comme le suggère le maire de Vauvert Jean Denat, de rejoindre l'agglomération de Nîmes à l'avenir pour assurer la dynamique du territoire de 26 000 habitants. Nîmes or not Nîmes ? Ce débat made in Camargue gardoise relève de l'histoire sans fin...

@ObjectifGard : Jean Denat ne croit plus à l’entre-deux métropolitain et déplore l’absence d’esprit coopératif entre intercommunalités de Camargue. Qu’en pensez-vous ?

Jean-Paul Franc ; J’ai de très bonnes relations avec mes voisins des quatre interco. Les présidents se posent la question, on réfléchit à une association mais rien n’est décidé. Se parler ne veut pas dire fusionner. Notre avenir n’est pas à Nîmes, il est ici. On est dans l’entre-deux, on a un bassin de vie identique. On est bien placés pour le Gard ! Jean Denat ne vous a pas parlé de taxes mais moi je les ai comparées. Aujourd’hui la CFE est de 34, 68% à Nîmes, elle est de 31, 30 % en Petite Camargue. Trois points, c’est énorme. Comment les entreprises avec ce taux de fiscalité pourraient venir s’installer à Vauvert ?

Vous avez l’air de penser que si M. Denat se tourne vers Nîmes, il joue un peu contre son camp ?

Je respecte son avis mais il est le seul à le penser. Sur 39 conseillers Petite Camargue, seuls 12 ont penché pour rejoindre l’agglo nîmoise. Ensuite, il faut que l’agglo accepte Vauvert ! Si on entrait dans l’agglo nîmoise aujourd’hui, on serait dans la périphérie lointaine de Nîmes. Quel avantage ? Nos atouts sont industriels, viticoles, touristiques. Mais si M. Denat ne se bat pas pour une intercommunalité camarguaise, on n’y arrivera pas. Le territoire tel qu’il est découpé aujourd’hui, c’est lui qui l’a fait. A l’époque, moi j’étais loin de faire de la politique !

Le raisonnement de M. Denat, c’est un constat d’échec et de non coopération entre structures…

Le désaccord sur la restauration scolaire avec Rhony-Vistre-Vidourle n’a pas à être utilisé pour dire que rien ne marchera à l’avenir. Comment alors, peut-il dire que ça va marcher avec Nîmes ? Saint-Gilles, le maire est un proche de M. Fournier. Ils ont l’Abbatiale et l’aéroport, eux. Lunel, quand je lis la presse héraultaise, je vois qu’ils se tournent aussi vers l’étang de L'Or. La création des communautés de communes répond à un devoir de solidarité envers les communes les plus pauvres. Je parle librement puisqu’Aimargues est une commune riche. Si aujourd’hui, les élus estiment qu’ils doivent aller avec les communes riches et pas les communes pauvres, ce n’est plus le sens ni l’esprit de l’interco.  L’Etat va nous obliger, un jour, j’en suis persuadé, en nous coupant les moyens, à nous agrandir. Il faut s’y attendre. On n’aura pas le choix.

petite-camargue-jp-franc-2
"On se fera manger si on n’arrive pas à s’entendre sur l’entre-deux métropolitain. "

En attendant, vous n’avez pas peur de vous faire manger un jour ou l’autre par Nîmes ou Montpellier ?

On se fera manger si on n’arrive pas à s’entendre sur l’entre-deux métropolitain. Vauvert est la ville-centre et se développe économiquement aujourd’hui. Je ne suis pas persuadé que Nîmes mettrait autant d’énergie que Petite Camargue à défendre nos zones économiques. Elle défendra ses propres zones commerciales.

Comment expliquez-vous la perte de foi intercommunale de votre voisin ?

Il doit penser, sans me mettre à sa place, qu’intégrée dans une grande agglo sa commune progressera plus vite. Mais il se trompe. C’est dommage, sa position est regrettable. Le PETR qu’il conteste sera voté. Il a été discuté, rediscuté, archi-discuté, vu et corrigé à plusieurs niveaux. Le PETR remplacera le Pays et aura beaucoup plus d’ambition. Jean Denat souhaite simplement ne pas voir disparaître le Pays mais il faut évoluer.

M. Denat vous reproche de vous montrer craintif, d’adopter une attitude défensive ?

On a tout de même mis plus de 12 M € sur les zones économiques ! Je me bats tous les jours pour faire avancer la communauté, mais dans une taille correspondant à 25 000 habitants, pas 150 000. Je le répète, notre avenir est en Petite Camargue et pas à Nîmes. Un jour peut-être, on sera avalé par les agglo. Je ne serais certainement plus élu pour le voir. Si demain on subissait des fusions, ce serait défavorable à l’intérêt général. Dans les couloirs de l’agglo nîmoise, l’arrivée de Vauvert n’est pas envisagée. Si l'élection à la présidence de la CC ne s’était pas passée de cette manière, Jean Denat aurait-il eu cette volonté de partir ? Je m’interroge.

Vous renvoyez à la candidature de sa première adjointe Katy Guyot à la présidence de Petite Camargue en 2014 ?

Je m’interroge…

Propos recueillis par Florence Genestier

A relire pour mémoire et saisir les deux bouts de ce serpent de mer camarguais qui rebondira encore :

un billet du blog de Jean Denat de 2014 ici 

un de nos articles sur les péripéties politiques de la CC Petite Camargue toujours en 2014 

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité