Société

ALÈS Police de sécurité du quotidien : la concertation avant l’action

Différents acteurs de la sécurité étaient réunis ce lundi après-midi en sous-préfecture

Table ronde autour du sous-préfet en présence de différents acteurs de la sécurité. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

C’est l’une des promesses de campagne du président de la République : le déploiement d’une « police de sécurité du quotidien ». A Alès, le sous-préfet travaille à sa déclinaison locale.

La grande concertation est lancée pour dessiner la future « police de sécurité du quotidien » (PSQ). Forces de l’ordre, élus, acteurs associatifs, commerçants, représentants des chambres consulaires et des conseils citoyens étaient invités, ce lundi après-midi, par le sous-préfet d’Alès Olivier Delcayrou à débattre sur le sujet. « Dès janvier 2018, la PSQ sera déployée sur des territoires expérimentaux », précise le représentant de l’État. « Aujourd’hui, poursuit-il, il s’agit de recueillir les besoins des différents acteurs de la sécurité afin d’avoir un autre regard et de mettre en place de nouvelles méthodes sur la relation entre un territoire et les forces de l’ordre. »

Sous la houlette de Gérard Collomb, ministre de l’intérieur, la PSQ s’articule autour de cinq grands axes. D’abord, le renforcement des ambitions, c’est-à-dire « replacer la lutte contre la délinquance au cœur de l’action des policiers et des gendarmes », souligne le sous-préfet. Le respect et la protection de la police sont également l’une des priorités, à travers par exemple le renforcement des effectifs. Des effectifs qui pourront « adapter leur organisation au territoire plutôt que de suivre un modèle national unique », commente Olivier Delcayrou. Toujours dans l’optique d’améliorer l’efficacité d’action, la police devrait devenir davantage « connectée » avec des services dématérialisés. Enfin, le gouvernement met l’accent sur le déploiement d’une « police partenariale » qui se traduira par davantage de coopération de tous les acteurs de la sécurité du quotidien. Dans la capitale des Cévennes, ce travail vient de commencer.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité