ActualitésCulture

NÎMES Du Free cinéma pour les Écrans britanniques

L'association nîmoise propose un cycle consacré à ce courant cinématographique né dans les années 50.

(Photo : DR)

L'association culturelle nîmoise les Écrans Britanniques, qui depuis plus de vingt ans s’est donnée pour mission de faire connaître le cinéma britannique, présente deux œuvres majeures et représentatives du Free cinéma. Elles seront projetées, en version restaurée, au cinéma Le Sémaphore, à Nîmes.

Le Free cinema est un courant cinématographique britannique qui s’est développé dans les années 50 et 60. Novateur et contestataire, analogue au mouvement littéraire des "Angry young men" (jeunes gens en colère, Ndr), il représente en quelque sorte la Nouvelle vague outre-manche. En 1956, Karel Reisz, Lindsay Anderson et Tony Richardson créent le mouvement Free cinema, pour pouvoir faire connaître leurs œuvres, promouvoir un regard neuf sur la réalité sociale de l’Angleterre de cette époque et contredire la vision stéréotypée et réductrice de l’establishment. Ils filment ceux qui sont privés de parole et leur redonnent ainsi humanité et poésie.

La programmation

Le jeudi 18 janvier, à 18h30. Présenté par Isabelle Cases. "Saturday night and sunday morning". De Karel Reisz (UK, 1961, 89 mn),, avec Albert Finney, Shirley Anne Field, Rachel Roberts. Adapté du roman d'Allan Sillitoe, ce film s'inscrit dans le Free cinema de par sa contestation contre l'Establishment. Années 1960, à Nottingham. On suit les pas d'Arthur, jeune ouvrier de 24 ans qui s’étourdit dans les pubs pour oublier sa condition sociale précaire malgré son travail consciencieux à l’usine...

Le jeudi 25 janvier, à 18h30. Présenté par Francis Rousselet. "The Loneliness of the long distance runner". De Tony Richardson (UK, 1962, 105 mn ), avec Michael Redgrave, Tom Courtenay, Avis Bunnage. À l'image du courant Free cinema auquel le film appartient, le protagoniste principal Colin Smith est un jeune révolté qui, à la suite d’un vol commis dans une boutique, est placé dans un centre d'éducation surveillée où il se met à pratiquer la course de fond...

Cinéma Le Sémaphore. 25 Rue Porte de France, 30900 Nîmes. Téléphone : 04 66 67 83 11.

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité