Politique

AÉROPORT Ligne Nîmes-Fès : le préfet saisit le tribunal

Franck Proust, député européen et Jean-Paul Fournier, Président du syndicat mixte de laéroport de Nîmes Photo Anthony Maurin).

Après avoir (sans succès) demandé de ne pas subventionner la ligne à destination du Maroc, le préfet saisit la justice.

Franck Proust, député européen, et Jean-Paul Fournier, président démissionnaire du syndicat mixte de l'aéroport de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Ce n’était jusqu’alors qu’un argument du président de Nîmes métropole, Yvan Lachaud, pour reprendre la gestion de l’aéroport nîmois. Joint par nos soins, la préfecture du Gard a confirmé avoir demandé le 21 mars « l’annulation de la délibération du 6 novembre 2017 au tribunal administratif de Nîmes. » Ladite délibération concerne une subvention de 400 000 € versée par le Syndicat mixte à la compagnie aérienne Ryanair pour le financement participatif au maintien de la ligne Nîmes-Fès.

Une démarche « illégale et contraire au bon sens », assène régulièrement l’Agglo. Principal bailleur de fonds du Syndicat (*), Yvan Lachaud estime que « l'activité principale de cette ligne consiste à générer un flux sortant de touristes de notre territoire vers le Maroc. » Autrement dit : la ligne Nîmes-Fès ne rapporte pas grand chose au territoire…

La défense du Syndicat mixte

Une déclaration dans laquelle le député européen et membre du Syndicat, Franck Proust, s’inscrit en faux. À la pointe du combat de 2013 pour défendre les aéroports régionaux auprès de la Commission européenne, ce proche de Jean-Paul Fournier (*) assure que « la législation européenne est très complexe entre les aides au marketing et à la création… Le problème pose sur l’annualisation. »

Aujourd’hui l'élu soutient « qu'il n’y a pas un aéroport français de moins de 800 000 passagers qui fait différemment. Comment font Carcassonne, Tarbes, ou Perpignan ? Même à Montpellier l’aéroport finance les compagnies aériennes à travers une association ! » Pour Franck Proust, ce choix relève surtout d’une décision politique : « quand vous investissez un euro dans un aéroport, il en rapporte 35 € ! Comme investissement, c’est mieux que de faire des campagnes de pub dans le métro parisien ! » Le président du Département, qui a subventionné une campagne de promotion du Gard dans le cadre du dernier Salon de l’agriculture, doit avoir les oreilles qui sifflent…

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

(*) Après la démission de Jean-Paul Fournier, le syndicat est voué à être dissout par le préfet du Gard.

(**) Le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, est le président démissionnaire du syndicat mixte de l'aéroport Nîmes Garons. 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité